Récit de la Croisade

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Bec Thomas le Mer 16 Déc - 10:24

Alix_du_vivier a écrit:[Sur la route de la liberté]

[rp]Et voilà qu'elle marchait sur les pas de sa mère, Oui Alix était une de ces gamines Volontaires et déterminées, avec certes un mauvais caractère, mais au fond pas bien méchant.

C'est ainsi qu'ils avançaient d'un pas cadencé, avec détermination le Baron de Conches, Baron où Vicomte, peut être même, bref.....Tout cela n'avait que peu d'importance à ses yeux, seulement elle savait que c'était un homme fidèle à ses convictions.

Elle déplia l'étendard des Salamandres, afin de montrer à tous ses couleurs. La croisade pour Alix c'était nouveau; du haut de ses seize ans, la jeune fille en était pas peu fière.
Peut être qu'elle rencontrera les amis de ses parents et... Si Aristote le voulait bien, elle verrai peut être son père.

Au loin une troupe en faction était présente, elle plissa les yeux pour mieux voir, mais en vain.
Alix ne s'en approcha pas et passa son chemin.

Conches lui avait dit qu'ils devaient se montrer discrets et de se fait, ils iraient monter leur campement aux abords de Patay.

[/rp]
[/rp]
avatar
Bec Thomas

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 12/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Bec Thomas le Mer 16 Déc - 10:25

[rp][Sur les routes du Domaine Royal]






En remontant la colonne des croisés, Conches vit Neiviv le dieppois qui montra de l'allant...malgré les douleurs que son corps ressentait.

Allez Neiviv, pour toi ancien de la BdN, ceci n'est que routine... Il éclata de rire...

Puis se remit au galop, quand il arriva à la hauteur de l'étendard des Salamandres...ce dernier était porter par Alix du Vivier...la fille de la défunte Jossc du Vivier et du Baron de Gros Theil...


Et bien Alix...moi qui a bien connu ta mère, je peux te dire que tu lui ressemble beaucoup et qu'elle serait fière de te voir ainsi.

Oh oui, cette jeune fille ressemblait bien à sa mère...même tempérament et abnégation.
Lettre sera écrite au Baron afin de lui dire que sa fille tenait honorablement son rang.
[/rp]
avatar
Bec Thomas

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 12/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Bec Thomas le Mer 16 Déc - 10:25

Neiviv a écrit:[rp][Toujours sur la route en Direction de Patay]

Allez Neiviv, pour toi ancien de la BdN, ceci n'est que routine...

Le Vétéran sourit.

Mouais, sûr que c'trajet n'est rien comparer aux entraînements qu'l'on nous f'sait effectuer autrefois.

Se tournant vers ses camarades croisés.

Allez les gars, y nous reste du ch'min avant d'arriver à not' destination alors on va pas laisser la neige nous ralentir, sinon on s'ra pas arriver avant deux mois à Patay.

Quelques approbations, quelques grognements, mais la troupe garda à peu près un rythme stable et ne ralentit pas.
Laissant Patsy à ses occupations de commandants de l'armée, il continua sa marche, se frottant les mains pour se réchauffer.
Il avait beau avoir vécu pire, ses 20 ans était derrière lui.
Il avait vécu désormais 30hivers, mais celui-ci lui parut le plus rude.
[/rp]
avatar
Bec Thomas

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 12/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Bec Thomas le Mer 16 Déc - 10:26

Maitredarck a écrit:[rp]
[Dans la troupe]



Le soldat caresse le gilet de laine sous son manteau, pour se réchauffer les mains.
Le froid il connaît pourtant, lui le descendant d’un grand peuple du nord.
Se n’est pas au froid qu’il pense, mais à la personne, qui a déposé « en cachette » le vêtement dans son barda ;
et ça sa lui réchauffe le cœur.

Pour se réchauffer le corps, une bonne lampé de calva, et pour la tête de bons compagnons,
Aristote lui s’occupe de l’esprit pas après pas.
[/rp]
avatar
Bec Thomas

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 12/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Bec Thomas le Mer 16 Déc - 10:26

Jmorelle a écrit:Hum... C'était quoi son nom déjà... Qu'avait dit le duc de Mortain... Le vicomte de Conches... Ju surveillait la place publique du haut des préparatifs pour les fêtes de fin d'année. Elle savait qu'il ne tarderait pas à arriver. Mais à quoi ressemblerait-il? Aux étendards, elle y regarderait un peu mieux.

Savoir que ses amis Orléanais ne seraient pas seuls dans cette croisade, cela la rassura un peu... Peut-être ne craignaient-ils pas grand danger, mais elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour eux.
avatar
Bec Thomas

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 12/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Bec Thomas le Mer 16 Déc - 10:27

Angelique. a écrit:La Baronne n’avait pas l’habitude de ce type de promenade hivernale…elle était littéralement transie de froid et n’avait accepté aucun passe droit, elle espérait seulement passer incognito dans la colonne, enfin libre de toute tâche au sein du Duché, loin de toute animosité à son égard. Allait-elle tenir jusqu’à destination?, elle n’en savait rien…mais sa foi l’animait. Bientôt ils allaient être à Patay, ville ou vivait sa marraine…aurait-elle la chance de la revoir avant de se lancer dans l’impossible…elle ne devait pas se faire d’espoir…LadyMarianna devait être fort occupé…Le Vicomte passa près d’elle, elle frissonna et remonta sa cape au couleur d’Harfleur…que diable…comment sa mère pouvait aimer se genre de périple…
avatar
Bec Thomas

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 12/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Bec Thomas le Mer 16 Déc - 10:27

Janturkbey a écrit:Le taciturne Jehan suivait son groupa au sein de l'armée croisée. Bon train, ils traversaient tout le Domaine Royal. Le soldat aimait retrouver ces sensations de découverte; lui qui avait tant voyagé autrefois, ces routes nouvelles lui rappelaient maints souvenirs. Mais, crévindieu! y'avait tout de même un souci...

-Non d'un crabe, qu'elle est collante cette fichue neige!
avatar
Bec Thomas

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 12/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Bec Thomas le Mer 16 Déc - 10:28

[rp][Sur les routes du Domaines Royales...devant Patay.]






Après une longue marche sur les routes du duché d'Orléans, l'armée Croisé arriva devant la ville de Patay.
Conches indique à la troupe de faire halte en dehors de la ville et d'allumer des feux.
Le campement ne sera pas dresser, l'armée fera une pause de quelques heures avant de reprendre la route vers Orléans.

Regardant les enceinte de la ville, Conches se rendit compte qu'une armée protégeait cette ville...le DR était une belle proie.

Petit à petit les croisés allumèrent des feux, ce qui fit du bien à nombre d'entre nous.
Les marmites furent sortie...les bouteilles de calva aussi.
Quelques heures de pause, un repas chaud et le doux nectar normand aidera la troupe bien plus que de longs discours.

Pendant que la troupe s'afférait, Conches prit de quoi écrire et commença à rédiger le périple de sa troupe...peut être allait-il également en profiter pour effectuer quelques correspondance.
[/rp]
avatar
Bec Thomas

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 12/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Bec Thomas le Mer 16 Déc - 10:30

Joel. a écrit:Après la traversée de "l'enfer" blanc, les troupes croisées virent enfin une ville se dessiner au loin. De nombreux soldats eurent un souffle de soulagement, ils allaient enfin pouvoir se reposer et espérer se réchauffer dans un taverne. Après un bref coup d'œil sur la feuille de route que Joel s'était fait, il sut donc que la ville qui était devant eux n'était tout simplement que Patay. Immédiatement, il eut faim, rien que lire le nom de cette ville lui donnait faim. Un bon pâté..... Aaaaaah qu'est ce que c'était bon cette charcutaille.

Le jeune Seigneur regarda ses hommes, ils avaient triste mine mais Joel les encouragea, leur promettant du pain et du calva une fois qu'ils seraient installé aux portes de la ville.

Ville qui était bien gardée apparemment... Le campement Normand se mit rapidement en place, tout le monde voulant se mettre à l'abri au plus vite, prêt d'un bon feu. Joel coordonna l'installation des tentes du domaine de la Poissonnière. Il n'avait hélas pas eu le temps d'aller recruter quelques soldats de plus dans son nouveau domaine. Il avait juste eu le temps d'envoyer un messager et un de ses hommes pour remettre en ordre le domaine pour son retour.

Une fois les tentes montées, Joel partit à la recherche de sa cousine et nouvellement suzeraine.
avatar
Bec Thomas

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 12/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Bec Thomas le Mer 16 Déc - 10:32

Angelique. a écrit:Patay était désormais en vue…une nouvelle fois, elle eut une pensée pour sa marraine. Le Vicomte leur permit de faire halte pour se réchauffer…ordre qu’elle accueillit avec soulagement…ses mains et ses pieds menaçaient de se désintégrer tellement elle avait froid…un bon feu, voilà qui pourrait lui rendre un peu d’humeur…elle fit signe à ses hommes d’Harfleur d’installer les tentes non loin de celle de son vassal et les remercia gentiment en leur offrant sa flasque de calva…fallait bien réchauffer ses pauvres hommes qui avaient plié au caprice de leur Baronne dans ses délires de partir en croisade par un temps glacial…surtout à l’approche du temps des fêtes…

Bien installée près d’un bon feu, la jeune baronne apperçut son cousin, il semblait cherche quelqu’un. Elle se leva et alla à sa rencontre.

Bien le bonjour cousin, tu survis? Sérieusement, je ne sais pas comment ton père et ma mère prenait plaisir à ce genre de déplacement…il faut croire que la cause en vaut la chandelle.
avatar
Bec Thomas

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 12/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Alcalnn Blackney le Mer 16 Déc - 15:01

[rp][Chalon]

Décidément, la Bourgogne était un sympathique Duché. Cela changeait agréablement de certains autres coins du Royaume. La neige ne tarderait pas à tomber. Il faudrait penser à ce que les hommes ne se casernent plus dehors, sous la tente. Trouver une grange suffisamment vaste serait l'objectif du jour. Il lui faudrait voir avec Monterolier. Peut être devant le pont Ouest de la ville? A moins qu'il n'y ai un entrepôt inutilisé en ville? Bref, on ne pouvait laisser les hommes dormir dehors par ce temps ci. La maladie et le manque de nourriture décime plus les troupes qu'une bataille rangée. Tout bon général prend soin de ses troupes.

D'ailleurs le Chat -car tout les Chats sont propres sur eux- veillait à ce qu'un rudiment d'hygiène soit respecté dans le campement. Bien que Luhpo n'avait pas encore eu le temps de s'y pencher, tout escuyer qui se respectait avait des notions de chirurgie au cas où son maistre soit blessé. Idem qu'il avait fait mander apothicaires, herboristes, barbiers et même un arracheur de dent pour veiller sur sa compagnie, en plus d'un faure, d'un sellier et d'un tanneur qui veillaient à l'entretient des troupes.

Il faudrait aussi veiller à ce qu'ils acquièrent quelques vivres supplémentaires, notamment pour eux et leurs compatriotes qui étaient selon ses calculs à Orléans. Il ne leur restait plus que la Champagne à traverser pour les joindre. Si tout allait bien, évidement.
Le Duc de Mortain, Vicomte du Mont Saint Michel, Baron de Saint Paër, Protecteur de Normandie, Amiral de France, détenteur de la Croix d'Or et Chancelier de l'Ordre de Saint Michel -mazette- fini par arriver à hauteur de Galahad qui discutaillait avec les factionnaires de la Porte du Pont. Visiblement Monterolier s'était déjà occupé de son logis à lui...


-Penses à trouver un vaste logis pour la troupe. Vu que nous resterons quelques jours, je ne veux pas qu'ils couchent dehors. Casmir, mon Lieutenant, veillera sur eux. Couvre feu à la nuit tombée. Je veux un appel quotidien. Si dommage fait par nos hommes il y a, dédommagement rubis sur l'ongle sera fait et les coupables se verront délestés de leur solde pour rembourser en plus d'une bonne et franche bastonnade.


Il continua sa marche et pénétra suivit de ses porte-étendard dans la ville, se dirigeant vers l'hostel de ville afin de saluer, tout de même, le maire. Mais où était donc encore passé Lhupo? Il aurait bien une mission à lui confier. Il fit donc venir le jeune rouquin nommé Vincent et lui dit:


-Trouves mon escuyer, Vincent et dit lui de me trouver de l'encre et de la cire, je n'en ai plus pour ma correspondance. Il me retrouvera à l'Hostellerie. Maintenant vas!

-Ce sera fait Monseigneur.


Monterolier le rattrapa au moment où on entendait parler de Tourrangeaux. Ainsi, c'était bien eux qui étaient arrivés les premiers. Peut être que les Angevins et les Orléanais ne tarderaient pas.


-Seigneur duc, si vous me permettez, ne pourrions-nous pas faire une halte à l'église Saint-Vincent ? Nous pourrions ainsi remercier Aristote
de nous avoir épargné des désagréments sur la route et le prier de nous préserver pour les combats futurs ?


-C'est entendu, avec un peu de chance nous ferons bénir nos bannières. Il faut prévenir Ouillie, Theil, Brée et Montpoignant. J'aimerais qu'ils y assistent.


Il réfléchit rapidement et ajouta:


-Monterolier, tu veilleras aussi à ce qu'il n'y ai pas d'altercation avec Tourangeaux et autres alliés. Nous sommes le fer de lance du Roy, je ne veux pas que nous passions pour des brutes bagarreuses, même si casser des dents n'a jamais fait de mal à personne.

C'est le moment que choisi l'église pour se manifester...
[/rp]
avatar
Alcalnn Blackney

Nombre de messages : 960
Titres : Duc de Mortain,Vicomte du Mont Saint Michel, Baron de Saint Paer
Date d'inscription : 03/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Arianrod le Mer 16 Déc - 23:34

Luhpo a écrit:[Chalon]

Luhpo entra à l'Hostellerie, visiblement essoufflé. Il frappa à la porte du Duc, et après que celui-ci lui ordonna d'entrer, il ouvrit la porte et s'inclina. Celui-ci était en compagnie du Seigneur de Monterolier.

- Votre Grâce, Sire Galahad...

Luhpo déposa un paquet sur une table basse, en indiquant à Alcalnn :

- Voici la cire et l'encre que vous avez fait mander, mon Duc. J'ai dû remuer ciel et terre pour m'en procurer ! Heureusement, les tavernes chalonnaises sont des mines de renseignement ! ajouta-t-il, en omettant de préciser qu'il avait quelque peu gonflé sa bourse grâce aux tables de ramponneau desdites tavernes.

- Hum, et Vincent m'a aussi dit que vous désiriez faire bénir armes et troupes ? Hélas, j'ai voulu me rendre à la messe paroissiale, mais il n'y a pas de curé en cette ville... Il nous faudra trouver quelque aumônier ou chapelain parmi les croisés ou la noblesse de la région !
avatar
Arianrod

Nombre de messages : 46
Titres : Baronne d'Ouillie - Dame dHuest
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Arianrod le Mer 16 Déc - 23:34

[rp][Chalon, temps de souvenirs]

A chaque trot fait par Edoras sur le sol Bourguignon la Baronne se souvenait du temps qu’elle avait passé ici, des souvenirs qu’elle avait pu se faire au coté de personne inconnues qu’elle avait eu la chance de connaitre sur le champ de bataille encore, décidément elle passait sa vie sur les champs de bataille pas possible ?!
Duché toujours aussi beau, plein de vie et très animé par moment. Elle espérait revoir quelques visages avant de repartir à nouveau. Elle avait profité dans la journée pour s’échapper quelques temps pour vaquer à ses occupations, trouver parchemins et encre, quelques denrées légères pour le voyage.

De retour, elle croisa Monterolier qui lui annonça qu’il s’était chargé de lui trouver couche pour la nuit encore afin qu’elle puisse se reposer au mieux. Ouillie fut gênée, elle n’avait point l’habitude que l’on s’occupe d’elle de la sorte, elle gérait elle-même bien souvent. Elle le remercia gentiment et lui demanda qu’il prenne le temps de se reposer aussi, qu’elle ferait les tours de gardes elle pour le remplacer.

Taverne du soir avec Mortain, quelques villageois et la Vicomtesse de Ligny le Chatel. Elle était heureuse de la revoir, il y avait bien longtemps là aussi. La fatigue ou les soucis eurent raison de la Baronne, tôt dans la soirée elle quitta la taverne pour rejoindre la chambrée, ou elle eut du mal à trouver sommeil.

Heureusement pour elle, elle avait eu la chance de trouver de quoi écrire la veille sinon, elle n’aurait pu en faire autant que cette nuit là. Assise au bureau qui se trouvait dans la pièce, encore au matin, elle écrivait les dernières missives quand elle entendit toquer à sa porte. Elle ajusta sa tenue pour être présentable et alla ouvrir.


- Oh Monterolier, le bonjour, entrez donc. Que me vaut votre visite ? Y a-t-il une urgence, un souci ?

- Bonjour Dame Arianrod, non point, ne vous inquiétez pas, je suis venu vous faire savoir que Mortain aimerait vous voir assister à la messe de l’Eglise Saint-Vincent.

- J’envisageais justement de m’y rendre, mais je n’ai vu le temps passer. Mortain a eu une bien bonne idée que de venir me faire quérir. Permettez moi quelques secondes, le temps de me couvrir, nous pourrions peut être y aller ensemble.

Elle se camoufla sous sa cape, recouvrant sa longue chevelure de sa capuche, elle ne voulait attraper froid, il ne manquerait plus que cela pour finir de l’affaiblir complètement. Une fois devant l’église, ils se rendirent compte que point de curé n’était là pour une officier la messe. Qu’allait il donc bien pouvoir faire en attendant ?!
[/rp]
avatar
Arianrod

Nombre de messages : 46
Titres : Baronne d'Ouillie - Dame dHuest
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  galahad* le Jeu 17 Déc - 8:33

Galahad entendit le jeune Luhpo. Il eut un sourire et après l'avoir salué, il parla en ces termes.

J'ai fait mandé la diaconnesse Lenada, nous verrons bien si elle accepte. Pour les Normands, rien d'impossible ! J'espère qu'elle ne prendra aucun retard à répondre, car nous ne resterons pas indéfiniment sur le parvis de l'église.

A cet instant, des trompettes se firent entendre, une armée de plus faisait son entrée dans la bonne ville de Chalon. Un cavalier vint rendre compte.

Mes seigneurs, l'armée Ost Orléanais arrive, elle est commandée par le sieur Bourguignon !

3 armées présentes ! dit Galahad. Voilà bien du monde, cela fait plaisir à voir. Seigneur Duc, est-il besoin de mander quelque renfort à notre Conseil ? J'ai reçu, cette nuit, courrier me posant cette question.

Dans les rues, l'effervescence était à son comble. L'on pouvait voir même quelques marchands se frotter les mains en pensant aux futurs clients potentiels.
avatar
galahad*

Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 02/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Bec Thomas le Jeu 17 Déc - 12:11

Alix_du_vivier a écrit:[rp]La ville se dessinait, enfin il allait pouvoir se reposer et prendre quelques verres en taverne.
Les chemins escarpés ne leur faisaient nullement peur. le vicomte interrompit les pensées de la jeune demoiselle.

Et bien Alix...moi qui a bien connu ta mère, je peux te dire que tu lui ressemble beaucoup et qu'elle serait fière de te voir ainsi.

--Merci, Monsieur le Vicomte.C'est un honneur pour moi d'être comparé à Jossc.

Alix eu un petit pincement au coeur, Oh.... léger elle savait que sa mère veillait sur elle, plus que tout.
Au fond de son coeur il y avait de la rancoeur tout de même, quand elle pensait a Jossc indubitablement son père était présent, pourtant souvent il avait manqué à sa mère et à elle aussi.
Elle se secoua violemment et se re concentra sur sa mission.
[/rp]
avatar
Bec Thomas

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 12/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Bec Thomas le Jeu 17 Déc - 12:12

Janturkbey a écrit:Des champs, des forêts, des collines et des vaux. Combiens en avait-ils franchis depuis leur départ? Jehan avait renoncé à cmpter, il préférait le bonheur simple de contempler toujours un nouveau paysage, de recontrer des accents différents, d'imaginer les vies qui se jouent sur cette scène où il ne fait que passer, mais qui pour beaucoup est le théatre quotidien de joies et de peines.

C'était la première fois qui Jehan rencontrait le fameux Vicomte de Conches. Il avait été heureux d'être compté comme compagnon de voyage de l'illustre défenseur du duché, dans cette croisade contre l'hérétique. Jehan se posait des questions sur ces impies qu'ils allaient combattre, et s'en ouvrit au soldat qui marchait à coté de lui.


-Qu'en penses-tu Maitredark? Pourquoi ces maudits réformés veulent-ils bousculer l'ordre établi par l'église aristotélicienne, au risque même de leur vie? Cela n'a pas de sens. D'autant que s'il n'y a qu'un seul Dieu, il ne doit y avoir qu'une seule manière de le servir qui Lui plaise. Oh bien sûr, avec des possibilités diverses, en étant laïc comme nous ou prêtre, voire moine; mais le cadre, ou plutôt l'idée générale reste la même. L'enseignement est le même pour tous. Puisque nous nous basons sur les livres inspirés, où vont-ils chercher leur hérésies?

Et tout en traversant champs, forêts, collines et vaux, les voilà qui discutaient.
avatar
Bec Thomas

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 12/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Bec Thomas le Jeu 17 Déc - 12:24

[rp][Sur les routes du Domaine Royale...]





La troupe venait de traverser le Duché d'Orléans en faisant peu de halte...
Il était devant Montargis et la chute de neige redoublait d'intensité.

Demain il allait rentrer en Champagne pour un court passage en leur Terre.
Ce Duché, selon les informations que détenaient le Vicomte venait de connaitre un pillage de leur capitale...
Ceci devenait un habitude à Reims...

Une courte halte devant Montargis afin de faire souffler les montures...Ils dresseront le campement bien plus tard, il voulait se hâter de rejoindre la Bourgogne.
Il ne savait pas ce qu'ils allaient trouver là bas...mais l'arrivée devant la dernière ville avant la Champagne était encourageant.

Conches se retourna vers les Croisés...


Distribution de calva pour tout le monde...[/rp]
avatar
Bec Thomas

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 12/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Alcalnn Blackney le Jeu 17 Déc - 20:12

[Chalon]

Toujours pas de neige. Et pourtant il faisait un froid glacial. Était ce de bon augure ou plutôt à considérer comme un mauvais présage. Les cols étaient ils ouverts? Pourrait on aller jusqu'à Genève?
Il le fallait espérer. Déjà, le Chat avait demandé à ces coursiers d'aller dans le Franc Comté et obtenir des guides et des informations. De plus, il avait confié une bourse afin qu'on puisse acheter des bêtes de somme, acclimatée à la région montagneuse des Alpes. Futile précaution? Surement pas.
Il était nerveux. Il aurait aimé que Pierre se presse, mais il savait qu'il ne pouvait aller guère plus vite. Il avait des troupes à pieds lui.
On frappa à la porte de la chambre qu'occupait le Chat et Luhpo dans l'hostellerie municipale. Le jeune escuyer fit son apparition et Alcalnn l'emmena devant le parvis de l'Eglise.
Il salua Monterolier et Ouillie qui étaient présents avant de se tourner vers son escuyer:

-Merci mon garçon. Je vais pouvoir répondre à ma douce et écrire en Champagne.

Il lui fit part du manque de prêtre dans la ville.


-C'est ennuyeux, nous ne pourrons donc pas faire bénir correctement nos armes et bannières. Peut être devrais je mander la Duchesse de Bourgogne? N'est elle pas Cardinal? Qu'en penses tu Monterolier?


Galahad lui répondit qu'une diaconesse avait été invitée. Alcalnn frappa dans ses mains tant pour acter la descision que pour se réchoffer les mains. Une rumeur se fit alors entendre, un cor, des tambours annoncèrent l'arrivée d'une forte troupe, peut être plus imposante que les Normands, mais surement moins farouche.

-Ah, ainsi Bourguignon est là. Un brin en retard, quoique nous sommes toujours en l'attente de Pierre de Couratlain. Mais j'aimerais que Lionne, tu ailles jeter un oeil aux casernement des hommes. Je ne voudrais pas que l'oisiveté leur fasse faire des bêtises. Essaye de leur trouver un emploi pour la journée, histoire que nous gagnons un peu plus de vivres. Ils sont dans un entrepôt, non loin d'ici. Peut être que la ville aimerait voir ses remparts réparés par endroits? Sait on jamais.

Il se demandait aussi où était passé son vassal, Brée au Mont, était il souffrant?


-Dis moi, Ouillie, as tu vu mon vassal, Neville? Je ne l'ai pas vu ni oï depuis nostre départ. Il est souffrant?


Neville, homme discret et même secret par côté, avait été des dernières campagnes d'Alcalnn. Jamais il n'avait vu sa confiance en lui trahie de quelque manière que cela puisse être. Même, alors que personne ne lui imaginait cette capacité, il avait commandé pendant de long mois le 2nd Corps à la frontière sud du Duché de Normandie. Il était devenu un frère d'arme sur lequel, le Vicomte du Mont Saint Michel pouvait compter.
Un cavalier vint et annonça l'entrée des Orléanais en ville.


-Effectivement, cela commence à faire beaucoup. Heureusement, nous avons pu prendre d'excellent quartiers. J'espère que cela ne nous vaudra pas des disputes.


Galahd lui demanda si ils avaient besoin de renforts:


-Non je ne crois pas que nous puissions leur demander quoi que ce soit. Les Artésiens et les Bretons pourraient bien en profiter en nostre absence et je doute de toute manière que quiconque puisse arriver rapidement. La neige n'est pas encore tombée et nous pouvons encore faire campagne, mais attendre plus serait mettre en péril la campagne en elle même.


Et qu'est ce que le conseil espérait donc? On ne pouvait atteindre aussi vite le Duché de Bourgogne. D'ailleurs, Alcalnn attendait encore sa Bombarde. On l'avait signalée quelque lieues en amont du fleuve et elle devait arriver dans la journée. Il avait demandé à Casmir de guetter le moment où Rohana, ne l'honneur de l'ancienne Duchesse, serait à mettre à quai.
avatar
Alcalnn Blackney

Nombre de messages : 960
Titres : Duc de Mortain,Vicomte du Mont Saint Michel, Baron de Saint Paer
Date d'inscription : 03/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Angelique. le Ven 18 Déc - 7:38

[Montargis]

Ils venaient de reprendre la route après une courte halte sur Orléans. La tiote s’était trompé sur sa marraine, elle n’était pas sur Patay mais dans la Capitale. Elle avait mandaté un de ses pigeons de lui remettre une missive à son attention, elle n’avait pas reçu de nouvelles…le pigeon ne devait pas l’avoir retrouvé…les croisés avaient fait route cette fois vers Montargis affrontant encore et toujours ce satané manteau blanc recouvrant le sol.

Son fidele destrier avait du mal, il se faisait vieux, mais il était un des biens le plus précieux que la jeune baronne avait amené avec elle, il était plus qu’un ami, lui seul veillerait sur elle pendant ce périple tout comme il avait toujours pris soin de sa mère. L’animal ne se laissait pas monter par n’importe qui, sous peine de devenir complètement fou. Elle se souvient de la misère du pauvre palefrenier breton en les terres des Montfort, Joker ayant refusé tout soin de sa part et menaçant de le tuer s’il osait s’approcher de lui.

Maintenant arrivée sur les lieux du campement, Angelique descendit de sa monture, fouilla dans ses sacs pour trouver la brosse et le manteau de l’animal. Délicatement, elle lui enleva la selle en cuir noir et lui fit sa toilette. Lorsque tout fut terminé, Joker descendit la tête vers elle attendant impatiemment le baiser tant désiré. Ce qu’elle fit sur le champ, tendrement, elle embrassa le front de son ami et sortit de sa poche une carotte qu’elle lui remit. Après une dernière inspection, elle le recouvrit d’un manteau et l’entraina dans l’enclos en compagnie des autres bêtes. Un bon repos mérité ne lui ferait pas de tord, lui qui avait connu beaucoup de campagne militaire.

Elle rejoint ses hommes pour les aider à préparer le campement d’Harfleur, les encourageant et les remerciant de s’être joint à elle dans sa folie des grandeurs. C’est à ce moment que Conches choisit pour faire une distribution de calva. Très enthousiasme, la tiote alla se servir un verre et s’arrêta devant le Vicomte.

À votre santé messire, qu’Aristote vous protège et veille sur nous tous.
avatar
Angelique.

Nombre de messages : 180
Localisation : Avranches et Rouen
Titres : Baronne d'Harfleur
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  galahad* le Ven 18 Déc - 8:05

La neige étendait son manteau blanc sur Chalon. Des milliers de cristaux étoilaient les lieux. Les branches des arbres ployaient sous le poids de la charge hivernale. Les fumées des cheminées se perdaient sous un ciel de plomb. L'hiver était là.

Galahad avait eu des nouvelles par un messager de la diaconnesse Ledana de Valmont qui ne pouvait bénir les Normands et les bannières du fait de son absence. Elle se trouvait actuellement à Tonnerre pour défendre la ville. Elle informait qu'une certaine Dame Poupounet était diaconnesse également.

Seigneur Duc, je ne pense pas qu'une bénédiction se fasse rapidement ! dit Galahad en lui expliquant la teneur du message. J'ai fait chercher cette dame qui, pour l'instant, est introuvable. Cela ne nous empêche pas d'entrer dans l'église, un instant de recueillement ne fera de mal à personne !

Galahad avait remarqué les grelottements de Dame Arianrod. Rester plus longtemps au froid ne servirait à rien. Il attendit une parole du duc de Mortain qui irait dans son sens ou non, mais il fallait se protéger du froid, église, quartier ou hostellerie, peu importait.
avatar
galahad*

Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 02/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  galahad* le Ven 18 Déc - 20:13

Galahad avait fait la tournée des tavernes non pas pour boire mais pour surveiller d'un oeil le comportement des Normands. Chalon, pour quelques jours, était devenue ville militaire et entre les différents contingents, des rixes pouvaient survenir à tout moment. Les deux soirées avaient été calmes malgré la chaleur des tavernes et les alcools pouvant faire bouillir les sangs. Assis souvent à une table, à l'écart, Galahad regardait les uns et les autres. La lueur d'une bougie, posée sur la table, faisait danser des ombres menacantes sur son visage. Il n'était point caché dans le coin d'une taverne, tous savaient sa présence opportune et respectaient l'esprit bon enfant de chacun. Quelques chamailleries naturelles avaient vu jour, mais un simple coup d'oeil vers Galahad et les esprits ne s'échauffaient plus.

S'il devait sortir d'une taverne pour se diriger à une autre, les soldats n'en profitaient pas et chahutaient gentiment même si des hauts cris ponctuaient paroles et gestes. Une partie de la nuit, Galahad agit ainsi. A une heure bien avancée, il se dirigea vers l'hostellerie du Poney Fringant. Les sentinelles étaient à leur poste, veillant au repos du duc, du baron Reaver alias Foulque du Vivier, de Dame Arianrod et des autres seigneurs. Les gardes étaient transis et furent trop heureux de voir la relève arriver. Galahad regarda sans mot dire, fier de l'attitude normande.

Galahad s'inquiéta du confort des hôtes. Les cheminées étaient elles alimentées correctement ? La nourriture était-elle suffisante ? Les armes avaient-elles été aiguisées ? Les chevaux avaient-il eu leur pesant d'avoine ? Les réponses étant toutes positives, il accompagna les soldats relevés au campement qui grelottait de froid. Des hommes avaient réanimé les feux toute la nuit. Les bannières figées par la neige ne frémissait plus au moindre souffle de vent.

Il entra dans une cabane qui servait de poste de garde. Les soldats le saluèrent et lui présentèrent un grabat près d'un bon feu. Galahad s'assoupit quelques instants, juste assez pour reprendre quelques forces, et de rêver à la soirée passée autour d'un bon vin chaud que Dame Arianrod avait offert, lorsque un soldat vint le réveiller, porteur d'une missive.


L'aube ne va pas tarder, nous allons partir dans la matinée. Faites lever le camp, soyez prêt ! Que les hommes s'équipent et se couvrent de vêtements chauds. La croisade continue !
Duc de Mortain

Galahad relut les lignes. Ainsi pensa-t-il, Alcalnn avait du peu dormir également. Tirant des plans ou recevant des messages, le duc avait du veiller certainement une partie de la nuit. Il s'étira quelque peu, et donna des ordres pour que les Normands soient tous prêts pour partir rapidement d'une part et pour devancer les autres contingents du domaine royal d'autre part, concurrence oblige.
avatar
galahad*

Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 02/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Arianrod le Ven 18 Déc - 20:21

Post venant avant celu de Galahad.... désolée je pensais l'avoir posté ici...

Arianrod a écrit:[rp][Chalon... ou comment réaliser que c'est l'Hiver]


Au coté de Mortain et de Monterolier, Ouillie tentait tant bien que mal de se réchauffer en se frottant les mains dans la plus grande discrétion pour ne pas faire voir que le froid commencait à avoir raison d'elle.

Non Mortain, je n'ai pas encore vu votre Vassal, à dire vrai j'ai vu peu de personne, sauf vous et Monterolier qui se charge parfaitement de nous tous d'ailleurs.

Pas de curé, pas de diaconesse, donc pas de bénédiction. Elle regretta un instant de ne plus l'etre, ca aurait été si simple maintenant au lieu de courir apres un officiant.

Quel dommage que je ne sois plus diaconnesse, et dire qu'il y a peu je voulais reprendre le chemin de la foi en redevant diaconesse itinérante. Je devrais peut etre écrire à qui de droit pour savoir si nous pouvons toujours l'etre, apres tout, cela peut servir à tout moment.

Regard qui se pose sur Monterolier, en voila une bonne idée qu'il avait eu encore une fois.

Nous pourrions effectivement entrer dan l'Eglise pour nous receuillir, à défaut d'une messe, puis permettez que je vous offre un vin chaud, ou quelques verres de calva d'Oullie ?!
[/rp]
avatar
Arianrod

Nombre de messages : 46
Titres : Baronne d'Ouillie - Dame dHuest
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Arianrod le Sam 19 Déc - 0:14

Alcalnn a écrit:[rp][Chalon]

Tiens de la neige? Il faisait déjà assez froid comme ca espérons qu'elle ne tiendrait pas beaucoup sinon ils risquaient être considérablement ralenti dans la marche. Oh on pourrait progresser, mais la fatigue toucherait rapidement les gens et les chevaux. Sans parler de la bombarde à transporter. Alcalnn se doutait qu'il allait devoir la faire suivre loin derrière eux. Mais remarquez, une ville ne se prend pas en une journée, hein?

Monterolier et Ouillie semblaient tenir à la cérémonie. Attendre que la Duchesse de Bourgogne se déplace? Bof. Le mieux était que chacun d'entre eux se recueille à sa manière et tous en sortiraient apaisés.


-Et bien entrons et prions chacun pour nous et nos proches.


Alcalnn fit un signe de tête à Enzo de le suivre et ils pénétrèrent dans la Cathédrale désertée, ou presque, sous le patronage de Saint Vincent. Ah, faire penser à son petit page d'aller lui aussi prier quand il en aurait le temps.
Elle n'était pas tout à fait achevée, mais le projet semblait ambitieux, témoignage de la puissance et de la richesse du Duché. Avec une Duchesse Cardinale, certainement que le lieu avait vu son édification accélérée? Quoique, le fait qu'il n'y avait pas de prêtre ne serait ce que pour bénir leurs bannières était il un signe?




Ils avancèrent sous la nef et le Chat s'agenouilla non loin de l'autel sur la gauche. Il fit faire de même à Luhpo, peut importait si il y croyait ou pas, c'était le symbole. Joignant ses mains, le Duc de Mortain récita dans sa tête le crédo qu'il connaissait vaguement et qu'il avait arrangé à sa sauce. En gros il priait Aristote de continuer à veiller sur lui, sa famille et ses amis. Qu'il continue d'essayer de préserver le Royaume de France et la Normandie. Qu'il favorise aussi son adresse et le nombre d'ennemis qu'ils allaient abattre. Qu'Aristote fasse fructifier les vergers, les champs et la pêche sur ses terres et celle de ses vassaux. Que la peste ou un autre mal ne frappe ni ses sujets, ni ses amis, ni ses troupes. Bref une bonne prière qui n'oubliait personne.

Ragailliardi, il tapa sur l'épaule de son escuyer lui signifiant qu'il avait pour sa part terminé et sortit les attendre sur le parvis. C'est alors que Vincent vint en courant vers lui en lui tendant un pli cacheté.


-Monseigneur, un courrier vient d'arriver!


-Fais moi voir ca mon garçon.


Il décacheta le pli et parcouru en diagonale les pates de mouches qu'il connaissait bien, pour être celle d'une personne qui lui devait une chopine. Un fugace sourire parcouru son visage avant que les rouages de son cerveau s'enclenchent. Il faudrait rapidement rassembler les hommes, faire des provisions, se mettre en ordre de marche et filer vers Dijon...

-Vas prier un coup pour ta famille Vincent. Tu as de la chance, cette Cathédrale est sous le patronage du Saint dont tu portes le nom.


Il se tappa dans les mains pour les réchauffer en voyant l'enfant s'enfoncer dans l'édifice. Il attendit patiemment que Monterolier, Lionne et Ouillie sortent de là pour leur annoncer la nouvelle.
[/rp]
avatar
Arianrod

Nombre de messages : 46
Titres : Baronne d'Ouillie - Dame dHuest
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Arianrod le Sam 19 Déc - 0:15

[rp][Chalon... réchauffement de quelques minutes]


-Et bien entrons et prions chacun pour nous et nos proches.

Arianrod sourit d’une part car Mortain accepta la proposition de Monterolier, ainsi donc ils prieraient, mais surtout car elle pourrait se réchauffer quelques minutes. Faudrait peut être que la Baronne quitte cette robe de deuil pour une tenue beaucoup plus chaude, mais elle n’y arrivait pas, pas encore. Cette robe portait maintenant depuis presque deux mois... deux mois qu’on lui avait annoncé la mort de son jeune fils, deux mois que les recherches n’aboutissaient à rien. Deux mois qu’elle pleurait son cadet.

Parvis de l’Eglise, elle laissa tomber sa capuche sur ses épaules faisant apparaitre sa longue chevelure brune. Elle entra dans l’édifice, se signa puis rejoignit derrière Mortain l’autel. Elle admira la beauté des lieux, se sentant soulagée comme toutes les fois qu’elle entrait dans un lieu sacré. S’agenouillant à la droite de la Sainte Croix, elle se mit à prier pour le salue de tous, priant et demandant au Tout Puissant qu’il protège les miséricordieux, ses enfants, ses amis, les familles des corsés partis dans cette futur guerre d’hérétiques. La baronne le supplia à nouveau de lui faire connaitre quelques nouvelles au sujet de ce jeune fils déclaré mort par sa disparition.

Elle tenta de dissimuler quelques perles de larmes qui ruisselaient sur ses joues, fierté féminine, ben oui... il n’y a pas que les hommes qui en ont, les femmes aussi, et surtout les femmes qui devaient commander des hommes à longueurs de journée comme elle, par ses charges de Capitaine de la garde Royale et comme Grand Maitre d’un Ordre. Elle faisait toujours en sorte de jamais faire voir ses faiblesses.

Une fois finit, elle se redressa, alla caresser la Sainte Croix, qu’elle embrassa d’un baiser pour le remercier de tout ce qu’il faisait pour elle déjà. Elle se signa à nouveau puis sorti de l’Eglise pour rejoindre Mortain déjà sorti et attendre les autres.
[/rp]
avatar
Arianrod

Nombre de messages : 46
Titres : Baronne d'Ouillie - Dame dHuest
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  galahad* le Sam 19 Déc - 9:15

Galahad était entré dans l'église, accueilli par l'odeur des cierges. Nombre de croyants étaient installés, nobles et soldats ainsi que quelques villageois, ces derniers étant venus, assurément, plus par curiosité.

Protégé du froid par les murs épais de l'église, Galahad avait chaud et les derniers frissons disparurent rapidement. Il se dirigea vers la Sainte-Croix et vit Dame Arianrod au plus profond d'une prière. Pour ne pas la déranger, il resta à l'écart et s'agenouilla en priant que le Très-Haut protège les croisés, son filleul de Fécamp et sa femme ainsi que leurs enfants et ses amis laissés en Normandie.

La porte de l'église grinça sur ses gonds, Galahad sembla se réveiller. Ce moment de prière l'avait détaché quelque peu de la réalité. Il se redressa et s'aperçut qu'il était presque seul. Il parcourut la nef à pas lents en se dirigeant vers la sortie. Il réajusta son manteau et ouvrit la porte. Le froid glacial le saisit. Les flocons de neige tombaient en abondance, la troupe normande attendait, impassible, que chacun ait fini son temps de prière.


Messire Duc, après ce moment de quiétude et de recueillement, nombre d'entre nous seront à même d'abattre des montagnes !
avatar
galahad*

Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 02/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit de la Croisade

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum