[Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  stephandra le Lun 22 Nov - 19:45

Éternuement face à la sucette, Stéphandra trouva ça étrange, était elle une vraie Normande cette petite? Non parce que refuser telle sucrerie c'était bien la première fois que ça lui arrivait, enfin les goûts et les couleurs y avait pas à dire, chacun les siens.

Par contre, le bonbon rose s'engouffra dans les bras de la jouvente, ravie pour le moment cette dernière se releva et la petiote lui tira avec violence les cheveux. Grimace de la jeune femme, qui n'était pas genre à se plaindre et qui même si ne craignait pas du cuir chevelu là pour le coup la gamine n'y allait pas de main morte pour combler le tout elle hurla dans les oreilles de la Stéph


Ouiiiiiiiiiiiin ouinnnnnnnnnnnnnnnn ze ve maman!

Aoucthhhhhhhhhhhh! Double grimace, ponctué par un plissement de nez, puis calme total, s'énerver ne servirait à rien et c'était la fille du Chat et de peau de Cureuil alors pas taper!

Les azurs se posèrent sur la bouille de l'enfant , une main la maintenant sous ses fesses, l'autre délicatement tentait d'ôter les petits doigts musclés fermés sur sa tignasse. vous avez déjà tenté d'y parvenir ? Non surtout quand c'était pas votre enfant et que vous ne connaissiez pas les réactions, chatouiller ça marchait sur sa nièce mais sur Hélène? Bref pas la peine d'insister, par contre parfois la voix suffisait, qui tentait rien n'avait rien !


Ahem...Si tu lâches mes cheveux je pourrai marcher jusqu'à maman! Pis si tu pleures comme ça tu pourras plus manger de bonbons!

Pas de polémiquer, ni de combat inutile...Avançons doucettement jusqu'à Nennya...
avatar
stephandra

Nombre de messages : 44
Localisation : là...ailleurs...nulle part...
Titres : Dame de Bellemare, Maître des Ecuries, capitaine de la garde royale
Date d'inscription : 27/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Berthilde le Lun 22 Nov - 20:51

Chouette, Dame Peau d'ours avait décidé de nous parler des châteaux en attendant les rubans bleus . En plus, elle avait dit que si Rémi ne sortait pas de la bombarde vite fait il volerait jusqu'à Tombelaine. Je me dessinai un grand sourire et d'un coup , je lâchai la jambe de Rémi ...

Mais enfin berkkk!! pourquoi crie tu ainsi?? je suis pas sourd encore!!

- Hé ho , le chaton à sa maman, t'es peut être pas sourd , mais t'es drôlement mou, avant que t'arrives, les poules ont eu le temps de pondre .

J'aimais bien Enzo , c'était toujours comme ça quand il était là , on se disait plein de choses gentilles, mais là , il ,exagérait , franchement il savait que j'aimais pas qu'on m'appelle Berkkk . S'il n'y avait pas eu autant de monde , je lui aurai couru après et ça aurait fini en bagarre-règlement de compte mais là , je ne contentais de lui tirer un petit bout de langue rose accomodée d'une superbe grimace de mon invention , avec le nez retroussé.

Alors, dites moi comment est construit le chateau de vos parents, si il a déjà été assiégé, et si vous y étiez. Je vous écoute.

- Une fois dans les Flandres , chez mon oncle , il y a eu une attaque .Son chateau, c'est un grand chateau en pierre avec quatre grosses tours rondes avec des trous-fenêtres pour mettre des canons , je crois que ça s'appelle des canonnières . Ceux qui attaquaient , ils tiraient avec des gros boulet en pierre et même en fer ! mais j'ai pas trop vu parce qu'il a fallu aller se cacher ...
avatar
Berthilde

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 24/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Albine le Lun 22 Nov - 23:26

Echanges de mots tendre entre Berthilde et Enzo... Albine les laisse en paix, car c'est visiblement courant entre eux ! Elle surveille quand même pour voir si Rémi sort car il ne sait pas voler... mais le sait-il ?
Elle se penche.


Allez youp sors de là viens vite !

C'est finalement très amusant les cours de tactiques militaires ! Stephandra s'essayait dans son coin aux négociations suite à une violente attaque de son cuir chevelu, et la fillette étouffe un rire.
Puis elle se concentre sur la question de Russo.


Mon château à moi aussi est en pierre avec 4 belles tours aussi. Par contre, il doit être impressionnant car personne ne l'a jamais attaqué ! Il est tout en haut d'une belle montagne, et on voit tout très très loin.

Elle sourit ravie et fière de son château.

_________________
avatar
Albine

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 27/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Alcalnn Blackney le Mar 23 Nov - 1:22

Et moi pendant ce temps là, je tournais la manivelle, et moi pendant ce temps là, je cueillais des fraises de bois... Non fallait le dire si le mestre de lieux il pouvait faire un bilboquet! Le bilboquet était un objet intéressant. Il ressemblait à un fléau croisé avec un épieu... Le but du jeu, très scabreux, était de ficher un orifice de la boule du fléau dans sur la pointe de l'épieu. Genre jeu de mâle, on pouvait difficilement faire mieux que la culbute de la joute. D'ailleurs, il faudrait penser à demander à Stephandra quand elle aurait fini son cour d'équitation afin qu'il les fasse passer à la quintaine.

Petit toussotement discret vers sa collègue béarnaise, l'histoire de dire "quand vous aurez fini de faire mumuse on pourra peut être commencer?". Déjà les artilleurs préparaient une charge dans l'une des petites serpentines. D'abord, on nettoie bien l'âme de la bestiole, puis on enfourne la charge de poudre... salpêtre et charbon bien dosés! Ensuite, de la bourre, afin de tirer à blanc. La chambre prête, on l'intercale dans le fût de l'engin et on attend qu'un bon gueulard braille "prêt à faire feu" pour qu'on se bouche les oreilles. Et encore, ce n'était pas Rohana qui tirerait. Trop grosse, placée sur le rempart, elle risquerait avec le recul de tomber, d'abimer la courtine et de se briser... au prix où le Chat l'avait acheté, fondée par des Bordelais passés mestres dans l'art de la fonte car bon armuriers et forgerons, ils avaient déjà fait leurs mains sur les ancres... Même si les Jurats étaient pour certains ses amis, les faures de la Rossela n'avait pas laissé le prix baisser drastiquement.

-Fiston, tiens tout tes petits camarades à bonne distance... Salvagnac, ils sont à vos ordres...

Espérons qu'Hélène se tiendra tranquille!
avatar
Alcalnn Blackney

Nombre de messages : 960
Titres : Duc de Mortain,Vicomte du Mont Saint Michel, Baron de Saint Paer
Date d'inscription : 03/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Gérault de Gaudemar le Mar 23 Nov - 3:21

ralala puisque toute la bonne volonté des petites mains n'avait pas suffit à tirer son garnement du dégueuloire il s'en chargea lui même.
Le vicomte saisi les chevilles de son fils et cala son pied sur l'épaisseur du fût avant d'extraire Rémi comme il le pu.
A ben bien, il sortit la tête noire de suie tel le ramoneur qui venait chez eux aux premières gelées.


Ha te voilà bien beau marmaille !! si ta mère te voyait

Derrière lui ça s'affairait pour préparer un premier tir. Le Vicomte ne s'en souciait guère des pétarades son artillerie en faisait du feu de Dieu !
Surtout que dans ces montagnes l'échos rendait le bruit assourdissant, comme sorti des entrailles de la terre !
Gérault regarda le Chat gardant son boudeur de fils prés de lui pour éviter qu'il ne traverse le champ de tir de l'engin.
avatar
Gérault de Gaudemar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 27/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Arnaut de Malemort le Mar 23 Nov - 16:45

"Oh mais c'est magnifique ! Un Mont Saint Michel en miniature ! Je vais en preuve 9. Non attendez, 10, maman risque de bientôt se marier. Heu alors 11 ! Puisqu'elle est déjà enceinte. Heu, patientez que je recompte, il m'en faut un pour toute la famille... Bon j'en prends 12 ! "

C'est devant une échoppe quelque peu improvisé que le jeune Malemort débutait ses achats pour la Saint Noël. Le Roy venant de récompenser sa mère en lui octroyant un marquisat, les budgets familiales avait gonflé, poussant Arnaut jusqu'au extrême du luxe, du raffiné, et de la somptuosité. Ne mesurant plus ses achats, l'homme se retrouva rapidement débordé par la masse de cadeau. Ayant fait de ses courses sa préoccupation première - et quoi ?! on ne vient pas tous les jours au Mont Saint Michel - il en avait presque oublié son cours sur l'art militaire. Pris de panique lorsque le tintement de la cloche lui rappela l'heure avancé, il couru en direction du cours.

Près de l'église, près de l'église, au Mont Saint Michel, tout est près de l'église. Dans se labyrinthe froid aux effluves de mer, le jeune homme finit par arriver sur le lieu du cours. Quel ne fut pas sa surprise de voir qu'il était le seul et unique élève de 2ieme année ? Se serait-il fourvoyé ? Tant pis. Ce cours s'annonçait d'une richesse et d'un intérêt peu commun. Prenant le cours en marche, il s'assit discrètement. Si sa mère apprenait son manque d'assiduité, il devra dépenser encore plus en cadeau pour se racheter. Il écouta donc un élève parler d'un château, d'une attaque, et de boulet. Le Malemort se gaussa très discrètement dans son coin. Un jour, il faudra que le collège vienne faire une sortie de classe chez les Malemort. Sa mère, ses soeurs, ça relève plus de Xena la guerrière que de marraine la bonne fée. La tempérance, c'était plus le domaine des hommes. Les batailles, il n'en avait que trop peu. Et puis les bombardes, c'était pas trop son truc. Il préférait les duels à cheval, à l'épée, où le courage importe plus que la rapidité à nettoyer le trou de son arme. Une odeur désagréable parvint au nez, et même un peu aux oreilles et aux yeux d'Arnaut. Argh. Encore la cape en ours de la mère Russocarine... Décidément, l'odeur ne la quitte jamais.
avatar
Arnaut de Malemort

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 18/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Aymeric le Mar 23 Nov - 17:49

Sans nous presser, en pleine discussion, nous rejoignons le mur d’enceinte. Main dans la main, je t’explique avec plein d’enthousiasme les dernières péripéties. Le retour au collège, l’histoire de la fameuse toque de la rectrice, le trajet en bateau, les nouvelles rencontres etc.

- (Aymeric) : (…) Puis vois-tu, ils ont sauté à l’eau les uns après les autres ! (…) Il y a des enfants plutôt amusants parmi les premières années. Nous devrions bien nous amuser ici. BLABLABLABLA (…)

Arrivant enfin au lieu d’attroupement, nous nous approchons pour voir et entendre ce que présente Donà Russo. Une bombarde ! Tout excité par la découverte, je te fais par de ce que m’avais promis Donà Russo lorsque viendrait le temps de s’exercer à la bombarde.

- (Aymeric) : Russo m’a dit que je pourrai accrocher une grenouille au boulet. Comme cela, lorsque le boulet sera tiré, nous le retrouverons avec le bruit de la grenouille. Puis qui sait, elle le rapportera peut être toute seule… Eventuellement on pourrait accrocher aussi un escargot pour voir si la coquille résiste bien. Russo dit que je suis trop grand maintenant pour entrer dans la bombarde pour en être éjecté. Dommage (…)

Haussant les épaules de dépits, j’écoute tranquillement ce qui se dit autour toujours accroché à ta main.
avatar
Aymeric

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Hélène le Mar 23 Nov - 19:58

Beuh, pourquoi le drabon femelle il voulait pas que je lui mange les cheveux, je tirais, peut être que c'était un déguisement et que le drabon se cachait derrière cette touffe. Lorsqu'elle me parla de suppression de bonbon, j'arrêtais tout mouvement, on entendait les bombardes grognaient, gloops, le drabon semblait pas plaisanter. Doucement je lâchais les cheveux, reniflant d'avoir tant pleuré:

-Saje moa

Ce qui voulait dire "sage moi", avec un air si adorable, si blond, personne ne pouvait résister à mes petits yeux noisettes. Je me calmais doucement pour attendrit le méchant drabon qui voulait supprimer mon plaisir de manger des pâtes d'amande.

_________________
avatar
Hélène

Nombre de messages : 118
Localisation : Mon sin mich mouch
Titres : Princesse Bonbon Rose
Date d'inscription : 30/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Albine le Mar 23 Nov - 23:34

Bien sûr que son château c'est le plus beau de tous les châteaux, forcément ! En fait, fallait-il décrire celui-ci ou... boarf, ils sont tous aussi beaux de toute manière ! D'autant plus qu'Aymeric vient d'arriver et il faut le dire il a des projets qui l'enthousiasme... Une grenouille sur un boulet ou un escargot ? Chouette ! Bien entendu c'est mal poli d'écouter les discussions des autres, mais bon quand on a des frères, on apprend vite à tendre l'oreille et à se défendre le cas échéant. Les joies de la famille. Victoire quasi totale sur le petit, mais le grand reste encore à dresser, car retrouvé depuis peu... Trêve de rêverie, il faut se concentrer sur les grenouilles.
Albine sourit à Aymeric pour lui montrer qu'elle approuve totalement le projet, et réfléchit déjà au moyen le plus sûr de récupérer la bestiole avant Russo.

_________________
avatar
Albine

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 27/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Rémi de Gaudemar le Mer 24 Nov - 1:27

Pff voilà qu'on m'abandonnait, je sentais les tites mains qui lâchaient mes chevilles, hann !!!
Puis vint des grosses mains qui me tirèrent hors de là ... d'abord sonné je posais ma main sur la jambe de mon sauveur pour garder l'équilibre.
hiii je sursaute ... c'est qui que je tripote !! Un coup d'œil, c'est mon papa ouf ...
J'ai les cheveux et les joues pleins de charbon, un vrai noiraud !

J'essaye de reprendre mes esprits et de réhabituer mes zoreilles aux sons alentours, tout était si mat dans ce fût !
Ca papotait château et prise de château ... chose qui m'étaient totalement inconnues.
D'ailleurs je n'habitais même pas dans un château ... on habitait sur la seigneurie rikiki de papa, où pour tout élément défensif il y avait une tour de garde.
Voilà bien longtemps que la région était pacifié, du coup j'écoutais avec attention les récits des autres.
Une fois fini je tirais sur les braies de papa,


Dis papa, pourquoi qu'on a pas un château nous aussi ?

La réponse fut sans équivoque, "pour quoi faire ?".
avatar
Rémi de Gaudemar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Russo le Mer 24 Nov - 23:43

Les retardataires furent fusillés du regard. En plus, ils n'étaient ni discrets, ni attentifs, mais au moins ils étaient venus. Pas ce jour que Russo allait distribuer des bons points.
Elle continua le cours

Un bon chateau doit être placé dans un endroit facile à défendre, en hauteur pour mieux voir arriver les ennemis. Les murs seront épais, avec des tours rondes aux quatre coins pour que les archers puissent tirer sans angle mort. La défense pourra être complétée par un fossé rempli d'eau, ou de ronces. Essayez de courir lourdement armé à travers les ronces et vous verrez... C'est moins prestigieux qu'un fossé plein d'eau, mais c'est redoutablement efficace.
Vous devez aussi prévoir une sortie secrète par un tunnel étroit, et un puits - ou une cave- pour ne pas mourir de soif.


Le temps des brèves explications, et le petit Rémi était sorti du canon, tandis que le Chat s'impatientait. Russo fit signe de la tête qu'elle l'avait entendu et poursuivit à destination des élèves.

Supposons maintenant que votre chateau soit attaqué. Qu'est ce que vous connaissez comme techniques pour vous débarrasser vite fait des ennemis ?
avatar
Russo

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 26/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Nennya Blackney le Ven 26 Nov - 14:47

[Dans une chambre loin des bombardes]

Grumpf Sus aux castors!hurlait la Duchesse bien lotie dans son lit. Qu'il était bon de dormir, se prélasser dans son lit, bien qu'il y manque quelque chose, une bouillotte poilue. Elle ouvrit les yeux, et s'étira en s'exclamant:

Miaouuu

Se frottant les yeux, elle allait hurler pour qu'on lui apporte son déjeuner, lorsqu'elle s'aperçut que son chat avait quitté la niche. Grumpf, meuh c'est trop po juste! Elle fit tinter la cloche pour que sa dame commence sa toilette, elle mangerait un bout plus tard, une toilette vite exécutée, elle se couvrit de son beau manteau en velours, et vissa ta toque sur la tête. Ouvrant doucement la porte de sa fille, elle chuchota:

Ma chérie, il est temps de se lever, ma chérie


Elle s'approcha du lit, tira la couverture, et rien. Glurps, elle hurla:

Ciel mon bonbon rose a disparu! Les goddons l'ont capturé!

Foi de Blackney, elle les retrouverait pour les pendre par les couniettes, et leur arracher les oreilles. Elle fila dans les couloirs, sa botte martelant le sol, elle avait entendu pas mal de bruit sur les hauteurs.

Détour vers sa pièce aux haches, elle en saisit une, et montales degrés, elle arriva en trombe sur l'enceinte fortifiée et devant tout le monde, elle dit ceci, hache en main:

-Il est où mon bébé?

A bien regarder, il semblait pas qu'ils aient des têtes de goddons...


_________________
avatar
Nennya Blackney
Admin

Nombre de messages : 989
Age : 31
Localisation : Au paradis des chats et des Corbelles
Titres : Morte
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Russo le Mar 30 Nov - 0:13

Un silence glacial et interminable suivit la question de Russo. Celle ci eut beau regarder les élèves un par un dans le blanc des yeux, puis contempler distraitement l'îlot de Tombelaine, puis se demander combien de temps le fut du canon mettait à refroidir, rien n'y fit. Motus et bouche cousue, la noble marmaille avait perdu sa langue.
A moins que ça soit la vue de Nennya en chemise de nuit et hache en main qui soit si intimidante.
Indiquant de l'index la direction prise par Stephandra


Elles sont parties par là. On parle bien d'un enfant habillée en bonbon rose qui voit des dragons partout ? Etrange d'ailleurs cette façon de se camoufler en s'aplatissant au sol comme une omelette...

Puis se tournant vers les collégiants, parce qu'il fallait bien reprendre le cours à un moment
Donc, pour vous débarrasser des ennemis, une fois qu'ils sont solidement installés au pied de votre chateau, il faut leur donner envie d'aller voir ailleurs. C'est pour ça qu'on cherche à les blesser, à détruire leur campement, et à les affamer, et je ne parle pas bien évidement de détruire tous leurs tonnelets de bière.
Pour ça on utilise des flèches et même des fois des flèches enflammées. Si ils s'approchent trop prêt, on peut leur jeter des seaux de fumier sur la tête. Mais si ils restent loin, alors il faut les cannoner, au trébuchet, au couillard, ou avec un moyen moderne comme la bombarde.


Et de tendre la main vers le canon dont était entre temps sorti le petit Gaudemar, ou pas d'ailleurs, Russo n'avait pas trop suivi ce léger détail.


Les enfants, que savez vous me dire sur ce magnifique engin ?


avatar
Russo

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 26/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Hélène le Mar 30 Nov - 1:18

J'avais arrêté de mordre la dame aux longs cheveux et j'étais super sage! J'attendais qu'on aille à la cuisine manger et retrouver maman, sauf que maman était venue à moi, avec une chache! Maman elle était trop forte, elle avait peur de rien, comme mon papa avec des cheveux plus longs et une voix plus douce. Je hurlais aux oreilles du drabon:

MAMANNNNNNNNNNNN

Je gigotais pour que drabon me lâche, maman m'appelait!

_________________
avatar
Hélène

Nombre de messages : 118
Localisation : Mon sin mich mouch
Titres : Princesse Bonbon Rose
Date d'inscription : 30/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Aymeric le Mar 30 Nov - 1:40

Tout occupé à mes discussions je n’avais pas fait attention à la question de Russo sur les moyens de se défendre des ennemis. Pourtant à ce sujet j’avais bien mes idées, autant qu’elles puissent servir aux autres. Malheureusement, avant que je ne puisse répondre une vieille bique affublée d’une hache avait perturbé le cours. Après Russo me regarde-moi avec un regard arbalète à la tante Vanyel lorsque j’ai quelques temps de retard ! Bref tout ébahit par l’arrivée d’une rectrice en furie j’en ai ravalé ma langue et oublié quelques instants que j’avais une réponse à donner.
(…)

- (Russo) : Les enfants, que savez vous me dire sur ce magnifique engin ?

Zut voila qu’elle est passée à autre chose. Tant pis, un petit retour ne fera pas de mal, en plus je n’ai pas écouté ce qu’elle nous a dit sur la défense du château du coup ! Je lève la main bien haut et pousse le cri du Collégiant qui à une réponse sur le bout de la langue et qui a peur de la perdre…

- (Aymeric) : J’ai une proposition pour la défense du château Donà Russo ! D’abord tout dépend qui attaque. Je m’explique, si l’attaque vient de tante Vanyel par exemple, et que je suis le défenseur, et bien je l’inviterai à se retirer sous peine d’un massacre de crevettes sur les remparts devant elle sans qu’elle ne puisse rien y faire. Si l’attaque vient de vous, j’envisagerai un lâché de castor apprivoisé. Certain qu’ils seront efficaces à plusieurs (petit sourire en coin). Ou encore si il s’agit du Senher Zak, je disposerai des petits tonnelets de bière dans le machin que vous montrez là et je les enverrai loin loin loin pour qu’il aille les récupérer. Bien sûr je lui aurais fait savoir le contenu avant sinon cela ne marcherait pas… Enfin, si l’attaque vient de cracotte, bien que cela soit peu probable à lui tout seul, je ferai la même chose que pour le Senher Zak mais avec des saucissons.

Marquant une pose au milieu des explications de mes plans sans faille, je me rends compte que cela est valable pour les personnes que l’on connait mais lorsque l’attaquant est un parfait inconnu que faire ?

- (Aymeric) : Puis… Si je ne connais pas l’attaquant je tenterais l’ensemble de ces quatre techniques, il y en aura bien une qui fonctionnera.

Tout à fait ravi de ma réponse, je laisse Russo poursuivre
avatar
Aymeric

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Nennya Blackney le Mar 30 Nov - 1:49

Prête à dégommer le premier qui venait l'embêter, la Duchesse attendait la réponse à sa question, quand peau de n'ours lui fournit et qu'un cri typique éclata sur les remparts du Mont:

MAMANNNNN


Stéphandra détenait la fugitive, elle se fit discrète, et laissa Russo continuer magistralement le cours. Elle suggéra dans un chuchotement à peau de n'ours:

-Moi je propose de les mettre tour à tour dans la bombarde, si ils répondent pas à tes questions...

_________________
avatar
Nennya Blackney
Admin

Nombre de messages : 989
Age : 31
Localisation : Au paradis des chats et des Corbelles
Titres : Morte
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Arnaut de Malemort le Mar 30 Nov - 20:38

Roulant des yeux, Arnaut ne put s'extasier du profond désintérêt qu'il éprouvait à l'égart de presque toutes les interventions d'Aymeric. Se défendre à coup de crevette... Balancer des tonnelets de bière... Tel n'est pas l'usage réservé à la nourriture, et ainsi la gaspiller était montrer un irrespect total pour ceux qui en manque. Mais plus rien ne l'étonnait de sa part... Mais il fallait surenchérir. Proposer mieux.


- « Moi, je ne suis pas d'accord ! La meilleur défense c'est l'attaque. Si les ennemis sont à nos pieds, c'est déjà trop tard. Moi, j'arme la cavalerie, et je fonce. Mais au pire des cas, la meilleur solution, c'est le feu. C'est ce que je fais dans les jardins quand il y a des taupes. Je fou le feu à tous le champ. Et croyez-moi, après, y'a plus de taupes ! »


Et puisque la magister avait posé une autre question, il rajouta en montrant la bombarde du doigt :



- « Et ça, ce sont des armes indignes, qui font beaucoup de bruit pour pas grand chose, et qui justifie la lâcheté de beaucoup. »
avatar
Arnaut de Malemort

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 18/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Elyaelle d'Izard le Mar 30 Nov - 21:05

Même pas mal ! Même pas peur ! Même plus malade !
Mais…. J’aime toujours pas les bateaux !

Apres un début de voyage houleux, un débarquement impromptu et un retour au bercail. Ely avait tellement échauffé les oreilles de sa gouvernante qu’elle avait finie, à peine remise, par pouvoir reprendre le voyage vers le Mont Saint Michel.
Ben oui, pas de raison que les autres s’amuse sans elle ! On lui avait promis des sirènes et des nescargouilles alors elle irait pécher les nescargouilles et noyer les sirènes !

C’est donc, à peine rétablie, toujours aussi pale mais emmitouflé dans un épais mantel, une écharpe de laine autour du cou qu’elle arriva au Mont après un nouveau voyage moins chaotique que le précédent mais tout au plus fatiguant.
Le bateau elle n’aimait pas ça la gamine et elle espérait que les magisters et la rectrice n’avait pas dans l’idée de lui faire faire du bateau.
De toute façon, si le cas se présentait, elle userait et abuserait de sa condition de malade en convalescence. Apres tout, pourquoi ne pas user de stratège auprès des adultes.

La porte passé, les présentation faites entrecoupé de « oui je sais je suis en retard » et de «  c’est pas d’ma faute d’abord j’ai pas fait exprès », Ely arriva sur les murs d’enceinte à la recherche du groupe de collégiens.

Ca ne devait pas être difficile a trouver un groupe de collégien en train de parler, chahuter avec des magister en train de grogner. Sur que sa toux de vieux chat asthmatique passerait inaperçu.
ET puis enfin après nombreux tour et détour, bah oui, c’est grand le Mont Saint Michel, que la fillette tomba enfin sur… la grande vadrouille du Collège.

Une quinte de toux, grasse, caverneuse et surtout treeeeeeeesssssssss discret arriva justement a ce moment là. Pile poil pour se faire remarquer.
Ely afficha un petit sourire au milieu de son petit minoie encore marqué par la maladie et d’une voix toute innocente déclara :


-Euh… bonjour. J’suis pas en retard ?
avatar
Elyaelle d'Izard

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 01/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  stephandra le Mer 1 Déc - 16:23

Qui disait que les bonbons roses, c'était doux et sucré tout ça?
Bah pas la jouvente, elle vous dirai que sous la douceur du regard et la beauté de la chose, les bonbons roses c'était accrocheur, hurleur et chouineur si si !

Alors que la petiote aperçu sa mère, elle se mit à gigoter en hurlant maman!
Oreilles en vrac, totalement à la limite de la surdité, la jeune femme observa Nennya du coin de l'oeil en lui tendant la petit


Tenez, je vous rends vostre bien! Je pense qu'elle m'apprécie pas de trop!

Et là pensée qui partait vers son amant qui ne rêvait que d'une chose avoir une miniStéph et bah là pour le coup NON!
Quand à avoir un miniDandolo l'envie lui manquait pas mais là franchement pas plus en fait.
Sauf qu'on choisissait pas et que Dame Nature faisait son boulot sans prévenir, mais pour l'heure se débarrasser du bonbon rose était la meilleure solution.

avatar
stephandra

Nombre de messages : 44
Localisation : là...ailleurs...nulle part...
Titres : Dame de Bellemare, Maître des Ecuries, capitaine de la garde royale
Date d'inscription : 27/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Albine le Mer 1 Déc - 20:17

Des techniques guerrières, Albine n'en connait que des fraternelles pour mater son petit frère, mais icelieu et dans ce contexte, difficile de les appliquer... Elle préfère donc s'abstenir de répondre. Quant au magnifique engin... et bien, elle ne le trouve pas si magnifique que ça. Sans parler de sa dangerosité, Rémi a tout de même failli resté coincé dedans ! Après s'il faut enfoncer l'ennemi dedans, il faut avouer que ce n'est pas simple non plus !!!!
Une grosse toux grasse la sort de ses réflexions. Elle tourne la tête vers Ely, et lui sourit, pleine de compassion quant à sa mine blafarde et son air maladif. La mer n'avait pas été très tendre avec non plus.
Bon le magnifique engin... que dire... laissons parler les 2ème année d'abord.

_________________
avatar
Albine

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 27/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Berthilde le Mer 1 Déc - 21:43

Je me rapprochai de ma copine Albine, je pensai qu'elle aurait une idée pour la question du Magister mais elle avait l'air songeuse. Moi je savais pas trop quoi dire non plus , la bombarde de St Michel , je la connaissais un peu, j'avais fait du cheval dessus , je m'étais faite fâchée d'ailleurs...

- Une bombarde , c'est froid , ça doit être en fer , on peut faire du cheval dessus mais sinon , on peut aussi y mettre des grosses boules dedans , en pierre , enfin je crois...
avatar
Berthilde

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 24/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Alcalnn Blackney le Mer 1 Déc - 23:03

Alcalnn qui était resté en retrait, bien que magister, ce n'était pas son cour et il n'avait pas envie de perturber une leçon déjà très difficile à maintenir de la ligne du sérieux. Ceci dit, une remarque d'un élève, le fils de Nébisa lui sembla t il, le fit tiquer. Sentant là, qu'il y avait manière à répondre, il consulta Salvagnac qui d'un geste de la tête accepta la supplique du regard. S'avançant, devant les jeunes en cours de bachelage, il prit la parole en ces termes:

-Malemort c'est ton nom? fit il en s'adressant à celuy qui avoit fait la remarque sur la tactique. Mon garçon, tu as visiblement plein de stratagèmes et autres ruses qui forcent l'admiration pour un si jeune age. Ceci dit, garde toi bien de faire généralité de stratégies.

Alcalnn était l'un des cappitaynes françois des plus expérimentés encore vivant et il estimoit qu'il pouvait donner leçon sur ce sujet, sinon, il ne seroit point magistère du collège Saint Louis. Sa passion estoit la guerre et transmettre à de jeunes bacheliers ce goût de l'humilité, de la fraternité d'arme et accessoirement, de l'art de survivre à une bataille, voir de la gagner. Quand à une guerre, il n'estoit point magister es politique et une guerre estoit éminemment politique, or donc, il ne préstendoit pas enseigner comment gagner une guerre.


-Tu penses que la meilleur défense est l'attaque. Grand bien t'en fasse, c'est souventefoys vray, mais tu yra aussi souventefoys vers la défaite en érigeant ainsi en dogme une technique. La cavalerie n'est rien, si en face le terrain à esté choisi. D'autant plus que tu suggère, de passer d'une position défensive ou passive à une position offensive, ayant donc avant laissé le champ libre à ton adversaire de préparer le terrain. Or, si il est malin, où si ce sont des flamands, il aura prit soin de poser chausses trappes et autres pieux, voir de ce munir de bonnes compagnies de picquenaires afin de contre-carrer ton assaut. Quand à l'usage du feu, que fera tu si il pleut des cordes, si les vents te sont contraires voir pire, tournant, ou bien si il neige? Sans parler des dommages et navrures que tu causera aux hurons des environs?


Le feu n'était guère souvent utilisé dans les batailles ces derniers temps. C'était un élément bien trop imprévisibles mais qui bien utilisé pouvait épargner bien des vies... Le soucis était qu'en plaine, on contrôlait bien trop peu de facteurs pour l'utiliser régulièrement avec succès.

-Ta deuxième erreur, est de négliger la bombarde et de la mésestimer. Non pas qu'elle est une arme ignoble, même sous Charlemaigne, les averroeistes n'occirent-ils point Rolan de manière lâche par des arcs et des flêches que nous usitons maintenant courrament? La bombarde est une arme comme les autres et la négliger te causera un jour soucis. C'est avec ycelle dit il en désignant Rohana, que Vannes est tombée rapidement, limitant ainsi que nous ne nous fassions surprendre par les Bretons en maraude durant le siège de la place. Elle a aussi sauvé bon nombre de vaillants soudars en pulvérisant une tour qui mésaignait gravement nos gens. Certes, pour l'heure, nos veuglaires et nos bombardes ne servent bien qu'aux sièges, mais n'oublions pas qu'il y a peu de bataille et que surement un jour, l'on n'en usera autant que des balesteys. Ne voit on pas les hacquebutes et les compagnies d'hacquebutiers se multiplier? Défie toi donc des jugements hâtifs et des "jamais je ne feray" car ils seront plus ségurement que les traits ennemis, fatals à ta vie.


Le ton ne souffrait point la contestation en l'instant. Si le jeune bachelier souhaitait en discuter, il pourrait le trouver, à la fin du cours...
avatar
Alcalnn Blackney

Nombre de messages : 960
Titres : Duc de Mortain,Vicomte du Mont Saint Michel, Baron de Saint Paer
Date d'inscription : 03/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Gérault de Gaudemar le Jeu 2 Déc - 2:22

Gérault sourit en entendant l'Amiral de France se lancer dans une longue tirade, dommage qu'il ne l'ai pas eu devant les murailles de Provence, il les aurait abattu en quelques jours ... haaaaa mais il y était !!
Le chasseur, militaire lui aussi, aimait bien taquiner son ami sur ce sujet. Sujet qui les entraîner toujours dans de passionnantes discussion qui finissaient toujours par un non lieu et une période de guerre froide.

En attendant il mesurait le diamètre de gueule de la bombarde en empilant ses mains les une sur les autres à défaut de corde à nœud.
Ça lui faisait penser qu'il faudrait qu'il dépose "le brevet" de la corde à nœud à l'académie des sciences !
Bref il laissait les grandes stratégies s'échafauder dans les embruns marins et continuait à chercher les différences avec ses bombardes.
avatar
Gérault de Gaudemar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 27/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Albine le Jeu 2 Déc - 20:09

Albine avait écouté avec attention la longue tirade du nouveau magister, les yeux lui ressortant de la tête à l'idée que non seulement on puisse venir attaquer son château, le casser, et en plus qu'on fasse des trous partout tout autour pour blesser ses gens. Elle étouffe un cri de colère le poing serré.

Ne faudrait-il pas plutôt leur jeter des bêtes avec des frondes ? une horde de chats affamés ! Ca ne pourrait pas les mettre en déroute ? En plus chez moi, il y a des ours et des loups, ils ne vont pas venir aussi facilement. Certes, l'animal le plus dangereux est le dahut, personne n'en a jamais vu, mais tout le monde en a peur !

_________________
avatar
Albine

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 27/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Berthilde le Sam 4 Déc - 20:51

J'ouvrais de grands yeux ... des dahuts! des bêtes terrifiantes, pire que des ours et des loups! Pire que le grosse bombarde du Mont St Michel !
Je regardais avec admiration Albine qui connaissait toutes ces choses , c'est vrai qu'elle habitait loin du collège ... quand même j'aurais pas cru que dans notre Royaume il y eut des animaux comme ça .

- Dis Albine, c'est comment un dahut ?
avatar
Berthilde

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 24/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Collège] Pif paf, cours d'histoire militaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum