Chambre de la Blackney

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Chambre de la Blackney

Message  Nennya Blackney le Dim 30 Nov - 16:30

Nennya avait eu sa réponse, Alcalnn l'aimait plus que tout et il serait tout près d'elle. Ils avaient réussis à la transporter dans sa chambre., la mariée s'empêchait de hurler. Quel drôle de destin, une petite fille perdue par la perte de son père à une femme donnant naissance et nouvellement mariée...Lyra était revenue, elle ne l'avait pas vu depuis la cérémonie, Lodania tenait sa main.
Transportée dans son lit, Nennya ne ressentait que la douleur pressante de l'enfant qui voulait sortir.
Alcalnn et Bulvaï furent expulsés de la chambre, point d'hommes dans un travail de femmes, elle fixa son visage avant qu'il parte, elle avait peur de ne plus le revoir, de ne plus pouvoir lui exprimer tout son amour.
Une nouvelle contraction, elle pris le drap pour un défouloir, ses ongles s'enfoncant dessus.Il fallait lui mettre une chemise, Nennya essaye de s'avancer vers Lodania, celle ci entreprit de lui défaire sa belle robe de mariée, elle avait si peu eu le temps de profiter de sa journée. Une autre...une larme coula sur sa joue, allait elle tenir le coup...
avatar
Nennya Blackney
Admin

Nombre de messages : 989
Age : 31
Localisation : Au paradis des chats et des Corbelles
Titres : Morte
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Eloin le Lun 1 Déc - 0:26

Eloin avaict fini par suivre le convoi jusque dans ce qui aurait du estre la chambre nuptiale des jeunes espousés. Mais bon, comme on le luy avaict dit le jour de ses propres espousailles, la nuit de noces estait consommée depuys longtemps ! Après avoir rassuré les convives, comme le luy avaict demandé la dame qui luy avaict répondu. Puys, voyant que tout le monde se calmait et que les hommes se trouvaient gentement repoussés, elle avaict décidé de suivre la chambellan de Normandie et ses aides. Entrée à leur suite, voyant que la jeune femme essayait tant bien que mal de retirer sa robe, elle s'approcha et commença à défaire les attaches du vestement, aidant en cela dame Lodania -qui semblait savoir s'y connaistre en médecine-,avant qu'iceluy ne soit taché du sang de l'enfantement.
Voyant que la jeune mariée semblait fort angoissée, elle s'employa à la rassurer du mieux qu'elle pouvait.

Allons, dame, courage... Gardez vostre courage et vos forces, vous en aurez besoin... Songez au bonheur de messire vostre époux lorsqu'il verra l'enfançon que vous allez luy offrir...

Bon, elle n'estait pas sure que cela fasse grand chose. Mais au moins, elle aurait essayé. Et puis, elle savait fort bien qu'elle serait son propre état lorsque son tour viendrait, alors autant ne point luy raconter les idioties que l'on pouvait dire dans des moments pareils...
avatar
Eloin

Nombre de messages : 10
Age : 31
Localisation : Près d'Elianor, et de la Guyenne...
Titres : Dame de Chérancé
Date d'inscription : 10/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  lyrakroft le Lun 1 Déc - 14:24

Lyra palissait à vue d'oeil. Nennya souffrait vraiment. Cela lui rappela la frayeur qu'elle leur avait faite devant le château, il y a quelques moi de cela ; la dame de Vitreseule lui avait interdit de bouger pour le restant de sa grossesse. Autant parler à un sourd, la pupille ne savait rester en place.

Lyra jeta un coup d'oeil à la porte. Il serait si simple de sortir... Mais elle n'était pas du genre à se déclarer vaincue aussi facilement. Elle l'avait démontré lors du pas d'arme, elle avait l'esprit combatif. Il fallait vite retirer la robe de la dame pour ne pas la tacher. Elles étaient déjà à deux à s'en charger, cela était suffisant pensa Lyra. Alors que pouvait-elle faire ? Comment se rendre utile et aider son amie ?

La panique semblait l'empêcher de réfléchir. Elle ne savait plus rien de ce qu'on lui avait enseigné sur les bancs de l'université. Elle inspira profondément et regarda autour d'elle. Elle attrapa une couverture et couvrit son amie.

"Tu tiens le coup ma Nennya ?"
avatar
lyrakroft

Nombre de messages : 11
Localisation : Avranches
Titres : Dame de Vitreseul
Date d'inscription : 01/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  kalimalice le Lun 1 Déc - 15:10

Kali avait suivit Lodania et les autres femmes dans la chambre, sans oublier de mettre les hommes dehors .La délivrance était affaire de femmes et pas d’homme ,ceux si redescendraient boire entre hommes ,entre frères dans l’attente de la venue de l’héritier ou héritière d’Alcann .
Nennya allongeait dur le lit, une femme prit rapidement l’initiative de la délivrer de sa robe de mariée peu adaptée pour la circonstance. Contre une chemise vêtement plus libre pour les mouvements
Kali fit rapidement le tour de la pièce, pour voir ce qui pourrait convenir pour menait a bien cet accouchement.
Elle essaya de se remémorer ce qu’elle avait déjà fait et appris au sein de la commanderie. Il fallait des linges propres, beaucoup de linge, de l’eau, de l’eau très chaudes et plusieurs baquets .on lui avait apprit qu’un bain rempli de mauve, de camomille, de fenouil, de lin et d'orge détend la future mère. On pouvait aussi faire une fumigation entre les jambes pour relaxer les chairs..
Aussitôt elle fit demande à la servante de l’eau et des herbes dont elle se souvenait .Puis elle attendit que Lodania dame de compagnie de Nennya prenne en main les choses, kali aiderait dans la mesure de ses connaissances .
avatar
kalimalice

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 11/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Anya le Lun 1 Déc - 20:41

Lodania était arrivée avec tout le petit groupe dans la chambre où aurait lieu la naissance.
Après que Nennya ait été déposée dans son lit, Bulvaï et Alcann étaient sortis.

Alcann était inquiet au moment de sortir. En même temps, il est bien que les hommes ne soient pas admis... il fallait déjà s'occuper de la jeune mère, alors si en plus il fallait s'occuper du père !!
Non, c'était mieux ainsi. De plus, Nennya était très bien entourée. Tout se passerait bien, il le fallait.

Lodania s'approcha de la jeune mariée.


Alors ma belle, ça y est ?? Allez il faut pas que tu sois inquiète, hein ?? Sinon, ça va compliquer les choses...
Si tu es trop tendue, la sortie va rester fermée !

De plus... il me semble que tout n'est pas prêt... je n'ai pas vu ce liquide incolore quitter ton corps. Si cela ne se fait pas rapidement, il faudra que je t'aide un peu.


Lodania avait apporté avec elle une racine de violette... voilà de quoi mordre dedans si la jeune femme souffrait trop... C'était mieux que de planter ses ongles dans les cuisses de la pauvre femme qui se posterait derrière elle pour la soutenir lors de l'accouchement.

Lodania regarda les jeunes femmes qui étaient présentes... Dame Eloin et sa grossesse déjà bien avancée, ne pourrait pas seconder Nennya mais pouvait aider Lodania à préparer l'accueil de l'enfant. Quant à Lyra, la pauvre, elle était si pâle !! Lodania se demandait s'il ne fallait pas aussi s'occuper d'elle.


Kali... elle paraissait plutôt à l'aise.

Mais avant de passer aux choses sérieuses, il fallait que tout soit prêt pour l'accouchement, accueillir l'enfant et soigner la mère.

Elle s'adressa aux femmes présentes.


MesDames... il nous faut du linge propre, de l'eau chaude... du fil de soie et une aiguille...
Huile de coriandre... Huile de violette... de la cannelle aussi et du poivre...

Le poivre et la cannelle serviront en dernier recours, si on a besoin de déclencher de bonnes grosses contractions pour sortir l'enfant.

Préparons tout cela MesDames, et ensuite aidons la jeune mère !!


Loda revint près de Nennya.

Ne t'inquiète pas, tout va bien se passer. Cela va pas être une partie de plaisir, mais ça ne sera qu'un mauvais souvenir. Tu vas bientôt tenir ton enfant dans les bras, et toi, tu auras droit à ton ptit verre de vin, à ton morceau de poulet et à ton bouillon de poule !! tu verras ^^

La jeune femme essayait de son mieux de rassurer la future mère...
avatar
Anya

Nombre de messages : 74
Localisation : Bayeux
Titres : Infirmière, Serpilleuse, Conseillère Municipale, Dame de Compagnie de Nennya
Date d'inscription : 20/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Nennya Blackney le Lun 1 Déc - 21:33

Nennya avait envie de pousser, un désir irréprécible de l'expulser, son entourage s'activait, que de mouvements de paroles pour la rassurer, Eloin lui hôta sa robe, sa belle robe de mariée qui n'avait servis q'un temps...

-Vos mots sont rassurants Dame mais mon âme est en crainte.Merci d'être là

Crainte que l'enfant meurt, crainte qu'elle même ne revienne plus.Elle essaya de respirer, son ventre durcissait provoquant une douleur de plus en plus forte.Elle put voir la tête des jeunes femmes qui s'activaient autour d'elle, Lyra était revenu de son escapade, mais son amie semblait perdue, paniquée, elle comptait sur elle, Lyra était son médecin que lui arrivait elle?Une phrase pour elle même se rassurer, dans un sursaut elle voulut lui dire:

-Je tiens, je tiens mais tou tiens tu Lyra?Si tu ne veux pas être là, tu peux sortir je te laisse libre de tes mouvements tu le sais bien.

Elle voulut lui prendre la main, mais elle avait peur que ses ongles s'enfoncent dedans.Lodania lui dit quelques mots aussi, elle devait se détendre, mais Nennya sentait au bas du dos une souffrance qui s'amplifiait, un petit cris sortit de sa bouche, ne pouvant plus se retenir.

-Je te promet de me détendre mais j'ai tellement mal mon amie...

Les pieds de Nennya décollaient au fur et à mesure, elle ne cessait de remuer sous la torture.Lodania donna des ordres strictes, la mariée savait qu'Hélène n'était pas loin, elle donnerait tout ce qu'il faut.Elle espérait de tout son coeur que l'enfant arriverait en bonne position, le travail pour un premier était long, très long...

-J'aimerais qu'il soit déjà là pour goûter à ce bouillon

Est ce qu'elle y arriverait...la future mère commenca à pousser c'était instinctif.

-Que dois je faire pousser l'enfant régulièrement?dit elle dans un suffoquement

Elle avait l'impression que les contractions étaient continuelles, un autre cris vint suprendre la fourmilière qui l'entourait.
avatar
Nennya Blackney
Admin

Nombre de messages : 989
Age : 31
Localisation : Au paradis des chats et des Corbelles
Titres : Morte
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Soeur Hélène le Lun 1 Déc - 21:50

Hélène avait vu la belle dame tomber d'un coup, elle avait suivit le cortège de loin, récitant des psaumes pour aider la jeune femme dans sa conception, elle écoutait à la porte et commencait à entendre les cris de Nennya...la naissance était un mystère pour elle, sa dévotion restait à Aristote, pourtant, la dame aux fleurs lui avait demandé de rassembler des choses qui étaient contenues dans son ouvrage d'herboristerie et les ordres de la matrone confirmait ses dires.
Elle courrut vers les cuisines de Montgommery, Nennya avait laissé des indications aux servantes:


-De l'eau chaude, de la coriandre, de la violette, cannelle et poivre, et dépêchez vous votre maîtresse enfante!

Elle avait tout l'air d'un chef plus que d'une soeur. Les femmes s'agitaient, se remuaient, et donnèrent en quelques temps ce qu'Hélène avait demandé. Elle n'eut pas le temps de vérifier et repartit vers la chambre de la Blackney.
La mère frappa à la porte, entrant, elle remis les affaires à une jeune femme, et sortit en vitesse. Elle n'eut pas le temps de la voir mais de l'entendre...Une servante finit d'amener l'eau chaude.
Il ne restait plus qu'à attendre et à prier.
avatar
Soeur Hélène

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 20/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  lyrakroft le Lun 1 Déc - 23:09

"Je tiens, je tiens mais toi tiens tu Lyra?Si tu ne veux pas être là, tu peux sortir je te laisse libre de tes mouvements tu le sais bien."

Lyra sourit. Voilà que c'était Nennya qui s'inquiétait pour elle. Où allait le monde... Quelle sacrée femme... Méritait-elle une telle amie ? La jeune femme espérait se montrer digne de leur amitié, et cela commençait par ne pas défaillir en plein accouchement. Cela ferait assurément mauvais effet...

"Oh, je tiens le coup Nennya ! Ce n'est pas à toi de poser ce genre de question, pas maintenant... Et rien au monde ne pourrait me faire sortir d'ici !"

Nennya cria. Une nouvelle contraction. Lyra sursauta ; son coeur manqua un battement. Rien au monde ne pourrait là faire sortir d'ici... Après réflexion... Mais mieux valait ne pas trop réfléchir.
Tout le monde s'activait dans la pièce. La dame de Vitreseule ne savait pas vraiment où était sa place ; surtout qu'elle ne se sentait pas capable de faire grand chose, elle avait l'impression de flotter, invisible à toute l'agitation externe.

Un nouveau cri ramena la calvaniste sur Terre. Que donnerait-elle pour un verre de calva à ce moment là ! Les hommes avaient décidément le beau rôle, à boire en attendant, alors que les femmes se démenaient...
Nennya serrait fort les draps. Lyra saisit une des mains de Nennya, pour la rassurer. Elle n'aurait pas un grand rôle à jouer dans l'accouchement de la mariée, mais au moins serait-elle à ses côtés. Bon sang, étaient ce les ongles de la pupille qui s'étaient enfoncés dans sa peau ? Lyra n'osa regarder, et avala sa salive pour étouffer une exclamation.
avatar
lyrakroft

Nombre de messages : 11
Localisation : Avranches
Titres : Dame de Vitreseul
Date d'inscription : 01/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Anya le Mar 2 Déc - 19:47

Lodania regardait Nennya avec le sourire.

Dis-moi mon amie... au lieu de crier, tu voudrais pas chanter ??
Je sais, je sais, ça peut paraître bizarre comme procédure, mais plus tu cries, plus tu te contractes, mais des contractions qui empêchent ton bébé de sortir.

Alors que si tu chantes, tu te détends, la sortie va s'ouvrir telle Sesame, et hop !!
Et pis franchement, même si tu chantes faux, ça nous cassera moins les oreilles.


Elle éclata de rire. En disant cela elle espérait que Nennya serait moins anxieuse, et puis la faire rire ne pouvait être que meilleur pour la suite des événements.


En ce qui concerne le moment où tu dois pousser... c'est pendant les contractions que tu dois faire ça, au moment où tu sens que ça appuie le plus.

Mais avant cela, il faudrait que je t'examine, pour savoir exactement ce qui nous attend... à savoir si ton enfant est bien placé pour nous rejoindre dans le monde qu'est le nôtre ^^.


Lodania avait vu que l'eau chaude et tout ce dont elles auraient besoin était là.
Elle attendait juste l'accord de Nennya pour l'ausculter.

Après tout, il fallait que la jeune femme soit prête, car ce genre d'examen n'était pas des plus agréables.
avatar
Anya

Nombre de messages : 74
Localisation : Bayeux
Titres : Infirmière, Serpilleuse, Conseillère Municipale, Dame de Compagnie de Nennya
Date d'inscription : 20/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  damejustine le Mar 2 Déc - 20:22

[hrp : aie, zut. Je n'avais pas vu qu'il fallait poster ici, j'ai posté de l'autre côté Neutral Embarassed ]

Dans les épisodes précédents, il fut dit que la jeune d'Alesme avait fini par laisser les hommes s'abandonner aux plaisirs de l'alcool, soi-disant à la santé de la future mère et l'enfant qu'elle portait. Elle s'était décidée à aller là où l'on pouvait avoir besoin d'elle sur cette phrase, très philosophique : "il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis".
Effectivement, voyant son frère auprès des bouteilles, jouant le tavernier - ce qu'il faisait plutôt bien -, elle avait comprit qu'il n'avait nullement besoin d'elle et qu'elle serait plus utile à l'étage.

Elle poussa la porte discrètement et entra à pas feutrés. Elle fut rassurée de voir Eloin aux côtés de leur collègue commune mais se pencha tout de même auprès de Nennya pour dire ces quelques mots.


Ma Dame, je sais que seuls des liens de travail nous unissent. Cependant, si je peux être d'une quelconque aide en qualité d'infirmière en chef de l'Ost d'Orléans, je suis disponible pour vous aider à mettre au monde votre enfant.

Puis, elle s'était écartée, restant dans l'expectative. Il aurait été toute à fait compréhensible que la normande lui demande de quitter la pièce, l'orléanaise l'aurait bien compris. Bien que n'ayant jamais enfanté, elle ne doutait qu'on ne désirait que rarement faire ça en présence d'inconnus ou de peu connus, surtout la première fois.
La jeune femme sourit, de toute façon, une personne qui semblait fort savoir y faire était déjà présente. Donc, sa présence à elle n'était pas nécessaire.
Elle se glissa aux côtés de Kalimalice et lui sourit. Un petit signe de tête en guise de salut - genre, pour ne pas commencer à se taper la discute dans la chambre même où la Blackney accouchait - et puis elle se retourna vers la future maman.
avatar
damejustine

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 23/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Nennya Blackney le Mar 2 Déc - 21:34

Lyra tenait la main de la jeune femme, elle ne pouvait se retenir de la presser, la douleur la rendait folle. Elle espérait que son amie n'ait pas de sequelles sur sa main...Lodania s'approcha d'elle, humour hmour, elle devait chanter comme un oiseau en train de pondre un oeuf, drôle de métaphore, savait elle quel bruit faisait un cuicui?Elle se mis à rire, un mélange de rire inctontrôlé, et de cris de douleur.La matrone devait l'examiner, un liquide chaud s'écoula le long de sa jambe...le rire avait provoqué la perte des eaux. Elle lui fit signe qu'elle était prête pour l'examen,

-Cui cui cui cui, il fait cui cui l'oiseau qui pond, cui cui, la la laaaaa

Quoi?Elle voulait bien qu'elle chante alors elle chanta!
Justine était entrée dans la pièce, drôle de situation, deux chambellans dans sa chambre, au moins elle aurait de quoi raconter les jours ou la diplomatie irait bien.


-Cui, venez, merci d'être présente pour moi

Lodania fit signe qu'elle pouvait aider, surement qu'elle serait mise à profit en tenant Nennya pour l'accoucher, bien le cui cui c'éait bien mais elle allait changer de registre, quand une nouvelle contraction lui arracha un ARGGG plutôt qu'un cri d'oiseau.

-Personne ne me tiendra rigueur si je privilégie les chants de guerre...

Lodania commenca l'examen et Nennya se mis à chanter plus fort pour se donner du courage, elle aurait aimé du calva.
La souffrance la faisait dire n'importe quoi...
avatar
Nennya Blackney
Admin

Nombre de messages : 989
Age : 31
Localisation : Au paradis des chats et des Corbelles
Titres : Morte
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Anya le Mer 3 Déc - 16:38

Nennya avait donné son accord pour l'examen. Accord ou pas, elle aurait été auscultée, mais autant que cela se passe dans de bonnes conditions.
Nennya ne savait pas ce qui l'attendait, mais elle avait l'air de faire totalement confiance à sa Dame de compagnie.

Elle vit une autre Dame entrer dans la pièce, demandant si elle pouvait aider. Ma foi, une femme de plus ne serait pas de trop, vu comme se présentaient les choses.


Bien sûr, joignez-vous à nous. Vous seconderez Dame Kalimalice pour soutenir notre future mère.

Nennya chantait de plus belle... des cuis cuis... quelle idée ^^ mais au moins, ça lui changeait sans doute un peu les idées. Et surtout, ça lui avait fait perdre les eaux. Une bonne chose de faite. Seulement maintenant, il fallait faire vite.

Lyra, si ça vous tente, chantez aussi, vous me semblez bien pâlote !!

Puis elle se tourna vers Dame Eloin.

Pouvez-vous me mettre un peu d'huile de violette et de laurier sur les mains, s'il vous plaît ? Je vais examiner Nennya.
Avant de l'autoriser à pousser pour faire sortir l'enfant, il faut que je m'assure que tout est en ordre.


Lodania se frotta les mains avec l'huile et demanda à Kali de s'asseoir sur un fauteuil et de se positionner derrière Nennya, afin que celle-ci puisse prendre appui sur ses jambes, s'en servant comme accoudoirs... et malheureusement aussi comme défouloir. En même temps, avec toutes ces batailles, c'est pas une séance d'ongles enfoncés dans la robe qui allait tuer Kali.

Dame Justine, j'aurai besoin de vous tout à l'heure, après l'avoir examinée.

Une fois Nennya installée, accroupie entre les jambes de Kali, Lodania examina le col. Il n'était pas assez ouvert, et elle sentait aussi que l'enfant n'était pas bien positionné. Soit il fallait qu'elle procède à un retournement, soit il fallait qu'elle le sorte ainsi. Dans tous les cas, ça ne serait pas une partie de plaisir. Lodania en profita pour décoller les membranes afin d'engendrer de bonnes contractions... celles qui aideraient à l'expulsion de l'enfant.

Nennya chantait... chantait... et hurla. Lodania retira ses mains, elles était couvertes d'un peu de sang...


Voiiiilà, maintenant les choses sérieuses vont pouvoir commencer.

Dame Eloin lui apporta de l'eau chaude et un linge propre pour qu'elle puisse s'essuyer les mains. Avec son aide, Lodania prépara une fumigation : elle déposa un pot fumant, rempli d'herbes aromatiques, entre les jambes de Nennya. Les herbes sentant bon, devaient attirer dehors l'enfant.

Mesdames, il me faut aller chercher un ingrédient essentiel. Dans quelques minutes, vous pourrez aider notre future mère à faire quelques pas dans la pièce... il faut que l'enfant descende.
Quant aux chants... des chants de guerre feront l'affaire !!

A mon retour, nous pourrons faire naître ce petit trésor.
Nennya, courage... tu vas y arriver.

Elle sortit de la pièce en souriant.
avatar
Anya

Nombre de messages : 74
Localisation : Bayeux
Titres : Infirmière, Serpilleuse, Conseillère Municipale, Dame de Compagnie de Nennya
Date d'inscription : 20/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  kalimalice le Jeu 4 Déc - 0:24

Kali sourit à Justine qui entrait aidé, mais très vite Lodania prit les choses en main .Ordonnant à Nennya de chanter .celle ci s’exécuta entre deux cris et la voix plutôt fausse

Comme l’ordonna Lodania, kali se plaça sur le fauteuil derrière Nennya, les mains sur ses jambes et a chaque contraction les ongles dans sa chaire .Décidément elle se dit que le fait que Bulvaï ne puisse lui faire un enfant lui éviterait les souffrances que vivaient la jeune mariée.

Lodania examina Nennya ,et mit la fumigation pour dilater les chaires ,du coup kali et ses narines en profitèrent .

Le regard de Lodania laissait présagé une complication, mais voila qu’elle sortait laissant Nennya, Justine et les autres femmes .Comme conseil elle laissa celui de marcher.

Kali ne supportant plus la fumigation, se releva, prenant Nennya dans ses bras, elle demanda aide à Justine et décida de commencer à faire le tour de la pièce .

Elle se mit a chanter elle aussi espérant faire taire la douleur de Nennya et priant Aristote que le bébé descende et Lodania revienne


Dernière édition par kalimalice le Jeu 4 Déc - 11:02, édité 1 fois
avatar
kalimalice

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 11/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Nennya Blackney le Jeu 4 Déc - 1:34

Nennya n'avait pas envie de chanter mais de hurler...elle essaya tant bien que mal de le transformer en mélodie harmonieuse.L'examen commenca, elle fit la grimace en voyant le sanf, les fumigations n'étaient pas des plus agréables, l'odeur l'étouffait plus qu'autre chose, elle toussa.La mariée essaya de voir la tête de sa dame de compagnie, un rictus sur son visage annoncait une nouvelle peu réjouissante, Nennya avait eu l'occasion de lire nombreux traités de médecine sur cet effet, soit l'enfant était gros et aurait du mal à sortir, soit il était mal positionné et se serait une lente agonie pour l'enfant et la mère.Pour se donner du courage, elle chanta, un chant de douleur, se souvenant plus des paroles elle fredonna on pouvait distinguer les mots "bretons" et "sang"...

L'examen se finissait, une nouvelle contraction lui prenait aux tripes, Lodania énonca les ordres et s'enfuit de la pièce, ou allait elle?Nennya essaya de lui ordonner de revenir, mais un petit cris vint la couper dans son élan.
Kali l'aida à se lever, Justine tenait l'autre bras, elles devaient faire le tour de la pièce, on aurait dit que Nennya marchait sur des épines, une drôle de danse pour une drôle de situation. Kali se mis à fredonner également, la jeune mariée entama une nouvelle note:


"Chevalier de la table ronde, goûtons voir si le vin est bon...la la...goûtons voir oui oui...goûtons voir non non...goûtons voir si le vin est bon"

Mais ou était partit Lodania bon sang?Avait elle vu quelque chose et s'en fut prévenir son époux qu'il fallait lui dire aurevoir, l'angoisse monta.Son ventre se durcissa une nouvelle fois pour une souffrance continue.Elle avait peur de traumatiser ses hôtes, qui étaient devenus en l'espace d'une cérémonie les matrones qui mettraient au monde son enfant.Elle s'adressa à Lyra dans un hoquet:


-Mon testament est dans le scriptorium de l'abbaye si il m'arrive quelque chose


Elle ne voulait pas qu'on la rassure, seulement qu'on lui obéisse, elle avait le testament pour l'avenir de l'enfant et non par pure septicisme.
avatar
Nennya Blackney
Admin

Nombre de messages : 989
Age : 31
Localisation : Au paradis des chats et des Corbelles
Titres : Morte
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Eloin le Jeu 4 Déc - 12:31

Tout s'estait rapidement mis en place, chacune prenant sa fonction du jour pour aider la dame de Vignats à enfanter dans les meilleures conditions.
Pour sa part, elle estait restée un peu en retrait, après que la robe de l'espousée soit échue entre ses mains. Ouvrant la porte, elle n'avait eu qu'à donner le vetement à une servante fortuitement à proximité, pour qu'icelle la mène aux lavandières. Ensuite elle estait rentrée dans la chambre, prenant soin de fermer l'huis correctement derrière elle, juste à temps pour ouïr les mots de celle qui dirigerait visiblement les opérations.


Pouvez-vous me mettre un peu d'huile de violette et de laurier sur les mains, s'il vous plaît ? Je vais examiner Nennya.

Hochant la teste, Eloin se saisit du petit flacon désigné par la dame, en enduit généreusement les mains d'icelle et reposa la fiole. Pendant qu'elle auscultait la chambellan, Eloin s'approcha d'un baquet vide, et y versa de l'eau qui chauffait dans une marmitte accrochée à la cheminée. Après quoi elle y plongea ses mains pour les nettoyer, et estre de nouveau preste à servir la matrone. C'estait ainsi qu'on appelait les femmes qui aidaient d'aultres femmes à accoucher, des matrones. Ou des sages-femmes, mais elle n'avait jamais vraiment vu ce mot que dans les quelques traités de médecine qu'elle avaict pu lire dans la bibliothèque de la duquessa.
Un cri déchirant de la mariée la fict revenir à la réalité, et toutes les craintes qu'elle pouvait avoir de son propre enfantement avec. Voir la chambellan de Normandie souffrir, pour mettre au monde un enfant qui visiblement ne se présentait point de la bonne manière, la renvoyait aux souffrances qu'elle aurait elle-mesme à épprouver dans quelques semaines. D'autant plus, que pour sa part, elle estait presque certaine de ne porter non pas un, mais deux enfançons ! Deux fois plus de risques de complications et de décès. Elle s'en voulait de penser à de telles choses, mais la mort l'avait tellement accompagnée ces derniers mois, qu'elle avaict du mal à garder espoir...
"Les choses sérieuses vont pouvoir commencer"... Phrase simple mais qui signifia à la mainoise que son aide allait estre de nouveau requise, et ce fut le cas quelques instants plus tard. Dans un petit récipient, elle versa un peu d'eau chaude qu'elle amena à dame Lodania, puys luy tendit un linge propre afin qu'icelle puysse essuyer ses mains. Elle évita de regarder le visage surement déformé par la douleur de sa collègue diplomate, pour se concentrer sur les directives que luy donnait la directrice des opérations. Aux différents ingrédients qu'elle voyait défiler sous ses yeux, et au procédé utilisé, elle devina la préparation d'une fumigation destinée à détendre les chairs féminines pour faciliter la délivrance.
La pièce ne tarda pas à sentir l'odeur certes agréable mais prenante de la fumigation, et la dame de parage de la chambellan annonça soudain qu'elle devait s'absenter. De nouvelles directives furent données aux femmes présentes, tandis que l'espousée entamait un chant de guerre qu'elle n'avait encore jamais entendu. Et pourtant elle en avaict ouï des chants guerriers, lors du siège d'Orléans ! Un mois à attendre les ordres, pour finalement partir la veille de l'assault, prendre en chasse une armée qui marchait bien plus vite que la leur et qui avaict fini par devenir fantomatique à leurs yeux. Fatigués, désabusés, pleins de haine contre ceux qui avaient débuté ce massacre et semé la désolation sur leurs terres, ils avaient failli s'entretuer à la suite d'une dispute. Alors non, les chants guerriers elle les avaict tous oubliés, et ce le jour ou elle avaict quitté l'armée. Depuys, elle ne s'en portant que mieux, servant toujours son comté, mais par la voix diplomatique, la voix de la parole...
Nouveau gémissement de la mariée, suivi d'une déclaration qui glaça le sang de la mainoise.

Mon testament est dans le scriptorium de l'abbaye si il m'arrive quelque chose

Eloin quitta la cheminée auprès de laquelle elle estait restée, pour se rapprocher de la chambellan normande qu'une des femmes présentes avaict aidé à se relever pour marcher un peu, selon les instructions de dame Lodania.

Nous irons le chercher si besoin est, Excellence. Pour le moment éviter d'y penser, et marchez. Dame Lodania dit qu'il faut aider le petit à venir découvrir ce monde...

Décidément, elle ferait mieux de se taire, si c'estait pour dire des anneries pareilles... Elle avaict l'impression de ne dire que des idioties, depuys qu'elle estait entrée dans cette chambrée... Etait-ce le faict qu'elle soit dans le mesme état que la parturiente, qui l'empêche de la réconforter comme il l'aurait fallu ?
La chambellan mainoise ne savait que dire d'aultre, aussi elle en profita pour remettre la marmitte sur le feu, afin d'avoir de l'eau chaude à dispostion en cas de besoin. Et toutes, ainsi, attendirent le retour de Lodania plus ou moins patiemment...
avatar
Eloin

Nombre de messages : 10
Age : 31
Localisation : Près d'Elianor, et de la Guyenne...
Titres : Dame de Chérancé
Date d'inscription : 10/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  lyrakroft le Jeu 4 Déc - 13:26

Lyra serait les dents tandis que Nennya enfonçait ses ongles dans sa main droite. C'était la seule façon qu'elle avait trouvé pour se rendre utile : servir de défouloir à un femme enceinte. Lodania prépara une fulmigation à l'odeur entêtante. Puis vint le sang. Lyra était plus pâle que jamais. Elle ne pouvait comme elle vaitl'habitude de le faire inspirer profondément pour se calmer car l'odeur de la prépation l'indisposerait d'autant plus. La dame de Vitreseule se sentait de plus en plus mal. Lodania s'eclipsa et il fut décidé de faire marcher son amie. Ne se sentant pas la force de la supporter, Lyra laissa faire les autres dames. Libérée de l'emprise de Nennya, elle se posta près de la fenêtre. L'odeur y était moins forte, et un léger courant d'air la soulaga quelque peu. Elle observa Nennya marcher, et s'en voulut d'être indisposée à ce point alors que la mariée souffrait mais restait forte. Lodania ne revenait pas. La tension était palpable, tout le monde se demandant la raison de ce départ précipité. Nennya s'adressa difficilement à Lyra :

"Mon testament est dans le scriptorium de l'abbaye si il m'arrive quelque chose."

La demande fit frissonner Lyra. Il n'était cependant plus temps de nier que la situation était grave. Nennya n'avait plus besoin d'être rassurée sur le déroulement de son accouchement, elle savait qu'il avait très mal débuté, et que sa vie et celle de son enfant étaient en danger.
Les larmes aux yeux et incapable de parler, Lyra acquiesca.
avatar
lyrakroft

Nombre de messages : 11
Localisation : Avranches
Titres : Dame de Vitreseul
Date d'inscription : 01/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  damejustine le Jeu 4 Déc - 21:20

Dame Justine, j'aurai besoin de vous tout à l'heure, après l'avoir examinée.

En d'autres circonstances, peut-être est-ce que la jeune fille aurait répondu : "à vot' service ma p'tite dame !". En d'autres circonstances ...
Justine avait vue sur le visage de Lodania lorsque celle-ci faisait son examen et elle avait clairement lu sur son visage qu'elle était contrariée. Malheur, qu'allait-il donc arriver ?
Son départ précipité ne fut pas pour améliorer les choses et le coeur de la chambellan d'Orléans se serra. Tant d'heures de travail partagées avec Nennya, elle ne désirait pas la voir partir ainsi, elle qui espérait tant être un jour sa soeur d'armes, à la Licorne.

Enfin, la Blésoise chassa ces mauvaises pensées et vint aider Kalimalice. Elle soutint par le bras sa collègue et l'aida à marcher. Première accouchement auquel elle assistait ... Et ça se déroulait mal ! Bien sûr, elle avait vu toute la théorie, ce qu'il faut faire dans ce cas-là, dans ce cas-ci mais ce n'était pas la même chose en vrai. C'était plus ... prenant, stressant, etc.
Sans compter que les paroles de la mariée n'arrangeaient rien !


Mon testament est dans le scriptorium de l'abbaye si il m'arrive quelque chose


A la réponse d'Eloin, Justine sentit bien que tout le monde était définitivement à bout de nerfs. Soupire ...

Dame Lodania a l'air de savoir s'y prend, je ne pense pas que nous ayons quelque chose à craindre.

Plus facile à dire qu'à croire. Bien sûr, la soeur de Bulvaï semblait savoir y faire mais les morts en couche n'étaient pas choses rares.
Nennya souffrait, ça se voyait. Une dame, plus à l'écart, à côté de la fenêtre, semblait mal aussi. Différemment mais mal quand même.
Justine pria Aristote pour qu'il n'y ait ni malaise ni trop de complications puis joignit sa voix à celle de Kalimalice, pour penser à autre chose et pour accompagner la mariée aussi.
avatar
damejustine

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 23/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Nennya Blackney le Sam 6 Déc - 21:52

On lui conseillait unanimement de ne plus y penser...seule Lyra avait compris que ce n'était pas du négativisme pur, elle la remecia d'un signe de tête, elle était pâle très pâle, et pourtant c'était elle le médecin!Surement parce que le médecin venait qu'en cas de décès de l'enfant ou de la mère.
Nennya s'arrêta de chanter pour se plier en deux, elle avait trop mal de rester ainsi.


-Je n'en peux plus d'être debout

Elle s'appuya sur les bras de ses deux porteuses, en se penchant, elle vit que du sang couler le long de sa jambe, quelques gouttes seulement.

-Loooooooooooooooodannnnnnnnniaaaaaaaa, hurla-t-elle

Fini les cui cui les miaouu et les chantsElle se sentait de plus en plus mal, c'était un cris de désespoir, faîtes le sortir cet enfant peu importe le moyen!
avatar
Nennya Blackney
Admin

Nombre de messages : 989
Age : 31
Localisation : Au paradis des chats et des Corbelles
Titres : Morte
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Anya le Lun 8 Déc - 20:07

Lodania revenait à la chambre avec une bonne bouteille d'alcool fort. Elle ne savait pas ce qu'il y avait dedans, mais elle faisait confiance aux hommes qui l'avaient goûtée...

Elle ne s'était absentée que quelques minutes, mais apparemment pour certaines, cela paraissait une éternité. Elle entendit Nennya hurler son prénom et vit que la jeune femme perdait du sang.

Apparemment, la marche avait fait son effet, et Lodania était plutôt satisfaite.


Voilà mesdames... y'a pas que les hommes en bas qui ont le droit de profiter des breuvages disponibles. Et puis, Nennya, ça va te faire du bien.
Tiens? prends-en un verre.


Lodania se rendit compte qu'elle avait pris la bouteille mais pas les verres.

Bah, tant pis, ça sera la tournée de l'amitié ^^ buvons à la bouteille ^^ c'est de l'alcool fort, les microbes seront tués ^^, la douleur atténuée...


Et après, t'en donnes un ptit coup à Lyra... elle parait vraiment pas bien.

Nennya but quelques gorgées et l'effet de l'alcool se fit sentir... elle se remit à chanter, et moins faux ^^.
Lodania demanda à nouveau de l'aide à Dame Eloin pour lui enduire les mains d'huile de violette. La jeune femme, voyant le petit écoulement de sang, voulut vérifier que des bonnes choses s'étaient passées grâce à la marche.

Nennya reprit position contre ses 2 amies. Cette fois-ci, il fallait que l'accouchement se fasse. Il était temps de sortir le petit chaton. Et la position accroupie atténuait la douleur des contractions... en même temps, ceci permettrait une meilleure sortie de l'enfant.

A la fin de son auscultation, même si Nennya avait poussé un cri, Lodania avait le sourire aux lèvres.


Ma belle, ça va pas être de tout repos, mais je suis heureuse de te dire que la délivrance est proche.

Elle s'approcha de Dame Eloin et lui indiqua de préparer les draps propres et le baquet d'eau chaude. Elle allait l'aider au moment où l'enfant serait né.

Nennya... écoute-moi bien. A chaque contraction, il va falloir que tu pousses le plus fort possible. Tu vas sentir ton ventre se durcir progressivement. Au moment où ça sera le plus dur, le plus fort, tu pousses...

Lyra ??? Voulez-vous bien venir ? si vous allez mieux, bien sûr... je vais avoir besoin de votre aide.

En attendant la réponse du médecin, Lodania commença à masser les mains de Nennya. Il fallait qu'elle se détende et qu'elle se concentre sur son ventre... sur ses contractions... sur sa respiration.


Dernière édition par Lodania le Jeu 11 Déc - 23:08, édité 1 fois
avatar
Anya

Nombre de messages : 74
Localisation : Bayeux
Titres : Infirmière, Serpilleuse, Conseillère Municipale, Dame de Compagnie de Nennya
Date d'inscription : 20/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Nennya Blackney le Lun 8 Déc - 21:53

Elle apparut au moment ou elle criait, un signe d'Aristote surement, une bouteille à la main, sa dame de compagnie était partie chercher de l'alcool!Nennya se saisit de la bouteille pour boire, réflexe moteur qui se devait d'atténuer la douleur, et si elle était assez ronde peut être que la douleur disparaîtrait.

La matrone repris les devants et l'osculta, toujours cette sensation de tiraillement, de déchirement de ses entrailles.Lodania retira ses mains, la délivrance semblait proche...cela lui paraissait une éternité, depuis combien de temps avait elle si mal?Elle eut la malheureuse pensée de certains soldats, qui souhaitaient la mort en délivrance de la douleur, elle enfouit cette dernière pensée et commenca à pousser lorsqu'elle sentit son ventre se durcir, de la sueur perlait sur son front.
Nennya commencait à suffoquer, elle puisait dans ses dernières forçes, la matrone lui indiqua de souffler doucement entre chaque poussée, elle inspira, puis expira l'air.

Son ventre se raidit à nouveau, elle ne cessait de remuer sous la douleur. Elle sentait que l'enfant arrivait, le moment était proche ou elle pourrait le serrer dans ses bras, c'était cela qui la faisait tenir...la jeune femme eut une réminiscence, sa vie défila littéralement devant elle, de son enfance à ce moment, Alcalnn, Puce, la guerre, les moments de désespoir, ceux qui l'avaient rendu plus fortes, les moments de bonheur avec ses amis, les trahisons...elle poussa à nouveau échappant un cris de douleur, il était là.
avatar
Nennya Blackney
Admin

Nombre de messages : 989
Age : 31
Localisation : Au paradis des chats et des Corbelles
Titres : Morte
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Eloin le Mar 9 Déc - 12:28

La dame tant attendue revint enfin, une bouteille à la main, un grand sourire sur le visage. De l'alcool, à l'odeur elle le devinait bien, elle qui avaict passé des heures en taverne en compagnie de ses deux amis buveurs de chouchen ! Il y avait plusieurs mois qu'elle n'avaict point avalé une goutte d'alcool, depuys qu'elle s'estait découverte grosse, en vérité, et elle ne dérogerait point à cette règle jusqu'à ses relevailles. Il estait hors de question qu'elle mette la vie de son enfant en danger par une inconscience, mesme si certains de ses amis la regardaient étrangement lorsqu'elle prenait du jus de pomme en leur compagnie. Enfin... La plupart n'avaient jamais eu d'enfants, peut estre de là venait-elle leur incrédulité !
De nouveau elle reçut l'ordre d'enduire les mains de la dame d'huile de violette, ce qu'elle fict de bonne grasce. Si sa modeste contribution pouvait aider à la délivrance de la dame de Vignats, elle en serait heureuse. Qui l'eu crut, une baleine preste à chavirer aidant une baleine échouée... Ironie du destin qui lui jouait bien des tours, parfois.
Des draps propres... Un baquet d'eau chaude... Eloin hocha la teste, disposant le baquet près de la cheminée afin que celuy qu'on y baignerait soit au chaud, y disposa un drap sur la face intérieure pour éviter aux échardes de bois de pénétrer la peau, et l'emplit d'eau chaude, une eau que deux servantes avaient apporté peu avant dans une marmitte déposée également près du feu. Ensuite elle prit entre ses bras plusieurs draps propres comme le luy avaict demandé la dame, et attendit patiement que les prochains ordres arrivent.
Au prix d'un ultime cri de douleur, la jeune espousée expulsa ce qui estait son premier enfant, ce qui provoqua une certaine joie au sein du groupe de femmes réunies dans la petite pièce. Cet enfant estait-il en bonne santé ? C'estait le plus important à savoir désormais, tout comme il faudrait s'assurer que la jeune mère se repose assez pour reprendre les forces nécessaires à ses relevailles...
avatar
Eloin

Nombre de messages : 10
Age : 31
Localisation : Près d'Elianor, et de la Guyenne...
Titres : Dame de Chérancé
Date d'inscription : 10/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  lyrakroft le Mer 10 Déc - 0:37

Lyra s'éloigna de la fenêtre et attrapa la bouteille que lui tendait Nennya. Elle avala une longue gorgée d'alcool. Pas aussi bon ni aussi fort que du calva, mais la calvaniste se sentit un peu mieux.

"Lyra ??? Voulez-vous bien venir ? si vous allez mieux, bien sûr... je vais avoir besoin de votre aide."

"J'ai quelque peu repris possession de mes moyens Lodania, que puis-je faire ?"

Elle sourit à Nennya alors que celle-ci semblait partie très loin dans ses songes...
avatar
lyrakroft

Nombre de messages : 11
Localisation : Avranches
Titres : Dame de Vitreseul
Date d'inscription : 01/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  kalimalice le Mer 10 Déc - 1:49

Kali vit entrait Lodania avec le sourire ,les minutes lui avaient paru des heures surement qu’elle avait peur de ne pas être à la hauteur si le bébé arrivait .

Mais le sourire fut encore plus grand quand elle vit la bouteille d’alcool. Mais elle eut une belle moue quand la bouteille parti dans les mains de Nennya et que Lodania proposait ensuite Lyra, bon parti comme cela était si elle voulait elle aussi une rasade, il fallait qu’elle aussi ai des vapeurs ou tourne de l’œil .

Décidément en bas les hommes picoler et en haut s’était réservé aux malades

Kali attendait que la dame de compagnie, la matrone daigne lui passait la bouteille on bien lui donne ordre de faire un acte utile pour soulager Nennya
avatar
kalimalice

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 11/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Anya le Jeu 11 Déc - 23:25

Nennya poussait bien. Pour un 1er accouchement, elle se débrouillait très bien. Sans doute arrivait-elle au point de saturation de la douleur et voulait-elle voir enfin la frimousse du fruit de son amour.

Loda l'aidait du mieux qu'elle pouvait. Elle demanda toutefois l'aide de Lyra pour masser légèrement le ventre de Nennya, avec de l'huile. Ceci aiderait l'enfant à descendre et à moins souffrir des contractions.

Quand à Loda, il fallait qu'elle soit bien prête. Au détour d'une contraction, elle vit la tête du bébé arriver... puis repartir.

Continue comme ça Nennya... la délivrance est proche. Encore quelques poussées franches et il sera là. Quand je te dirai d'arrêter, tu ne pousseras plus, d'accord ??

Allez, maintenant tu respires bien... et tu pousses !

Nennya se remit au travail, expirant tout son air puis insirant profondément pour pousser plus fort à la contraction suivante.


Stop !!

Lodania posa ses mains sur la tête qui sortait, puis attrapa l'enfant par les épaules et le sortit.

Et voilà le petit ange !! dit-elle le sourire aux lèvres...

Lodania le déposa dans un linge propre que lui tendait Dame Eloin. Elle le regarda, attendrie, et annonça :


Bravo Nennya, c'est un beau petit garçon !! Alcann et toi pouvez être fiers !!

Mais le bébé ne poussa pas son 1er cri. Lodania, lègèrement inquiète s'activa un peu plus. Il fallait faire vite. L'angoisse se lisait sur le visage de Nennya. Elle n'avait pas subi tout cela pour perdre son enfant. Elle coupa le cordon rapidement pour le séparer de sa mère.

Lodania commença à masser vigoureusement mais soigneusement le bébé. Des secondes qui paraissaient des minutes interminables. Dans une inspiration profonde et silencieuse, le bébé poussa enfin un cri strident.

Il allait bien.


Lodania demanda à une servante d'aller préparer le vin et le bouillon de poule pour la jeune mère. Après tous ces efforts, elle avait bien mérité cela.
Mais il restait une étape à franchir... l'expulsion du placenta.
Nennya avait les traits quelque peu tirés, mais elle semblait aller bien.

En attendant l'étape suivante, Lodania prit le bébé recouvert dans le drap et le tendit à Nennya.

Nennya, je te présente ton fils.
Ptit bout, je te présente ta maman
.


avatar
Anya

Nombre de messages : 74
Localisation : Bayeux
Titres : Infirmière, Serpilleuse, Conseillère Municipale, Dame de Compagnie de Nennya
Date d'inscription : 20/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Nennya Blackney le Ven 12 Déc - 0:11

Elle eut tellement mal lors de la délivrance, mais il était là car oui c'était un fils!Mais l'enfant ne pleura pas...et la jeune maman commença à angoisser, à pleurer, des moments interminables avant que l'enfant se mette à pleurer.Nennya réclama son enfant, Lodania lui présenta un petit bout aux yeux fermés. Elle tendit les bras et pris son enfant, le mal s'effaca pour voir apparaître un sourire sur la dame aux fleurs.

Elle l'embrassa son front humide, c'était son enfant qui venait de naître, son sang, un débordement d'amour venait de l'envahir, elle était fière d'avoir mis au monde une première génération de Blackney.Des petits, tout petits, cheveux blonds parsemaient sa jolie bouille.


-Enchantée mon chaton, je suis ta mère

A peine eut-elle le temps de le voir que Lodania devait le reprendre, il fallait s'occuper de lui et aussi de sa mère, elle avait fixé dans ses yeux l'image de son petit garçon, un bel enfant, qu'elle avait tant désiré.

-Peut on annoncer la nouvelle au père?

Elle arrivait encore à sourire, un sourire rayonnant de bonheur.

-Merci mes amies
avatar
Nennya Blackney
Admin

Nombre de messages : 989
Age : 31
Localisation : Au paradis des chats et des Corbelles
Titres : Morte
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chambre de la Blackney

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum